Formule 1

‘J’avais de la puissance, puis non, puis elle revenait’ : l’étrange problème moteur de Verstappen

Red Bull a effectué une réparation en temps record

Recherche

Par Alexandre C.

31 octobre 2020 - 18:53
‘J’avais de la puissance, puis non, (...)

Un problème étrange a handicapé Max Verstappen en Q1 et surtout en Q2 ce samedi en qualifications, à Imola. Le Néerlandais a commencé par dire qu’il perdait de la puissance en début de Q2. Rentré aux stands à une douzaine de minutes du drapeau à damiers, il est parvenu à ressortir à 6-7 minutes de la fin de séance. Les mécaniciens ont fait du très bon travail chez Red Bull, en effectuant une réparation de 15 minutes en moitié moins de temps.

Interrogé en conférence de presse sur ce problème, Max Verstappen était encore circonspect.

« J’avais de la puissance, puis non. Puis elle est revenue. Et puis non. Ils m’ont dit de continuer, mais j’ai dit : "les gars, je perds pas mal de temps ici dans la ligne droite" parce qu’à un moment donné, j’ai avorté mon tour parce que ça n’avait pas de sens de continuer. Nous allons voir plus en détail ce qui s’est exactement passé. »

« Je ne sais pas exactement ce qui s’est passé. Bien sûr, la carrosserie a dû être enlevée et je pense que les mécaniciens ont fait un très bon travail pour réparer ma voiture, mais cela a un peu gâché ma qualification parce qu’il faut sortir en médiums, essayer de mettre un tour ensemble. On a juste réussi à passer, bien sûr, sur ce point, mais oui, ma référence était un peu faussée... Je n’ai jamais vraiment eu un bon rythme où vous dites, "OK, il me reste un peu de temps à aller chercher ici, je peux pousser un peu plus fort". C’était un peu compliqué, donc même en Q3, le dernier tour, j’étais, "eh bien, je pense que nous aurions pu faire un peu mieux ici si nous avions juste eu une qualification plus fluide". »

« Je ne m’attendais pas, bien sûr, à battre les Mercedes en qualification. Je voulais juste être un peu plus près, rendre la chose un peu plus excitante. J’apprenais encore à aller plus vite en plein milieu des qualifications. »

Un nouveau problème en qualifications : n’est-ce pas inquiétant sur la réelle fiabilité de l’unité de puissance Honda ? Le motoriste japonais relâcherait-il son suivi des V6 après l’annonce de son futur retrait ?

« Nous avons eu deux abandons cette année, mais je pense qu’en général, ils ont fait un excellent travail. Je suis très heureux de travailler avec Honda, ce sont des gars formidables. Ils sont très, très motivés et ils n’abandonneront jamais et j’aime cette mentalité. »

« Je vois juste que nous sommes un peu plus limités dans l’énergie que vous pouvez déployer sur un tour de course, il semble que nous n’ayons pas la même quantité d’énergie à déployer, au moins dans les lignes droites, donc nous devrons travailler plus dur pour essayer d’améliorer cela. »

Au Nürburgring, Max Verstappen s’était bien rapproché des Mercedes, à deux dixièmes, mais à Imola, avec un roulage handicapé en Q2, il a donc fini plus loin.

Max Verstappen ne s’en inquiète pas trop.

« Il semble que l’année dernière, entre les qualifications et la course, nous gagnions un peu, et il semble que maintenant, les qualifications soient un peu meilleures et que durant la course, nous ayons un peu plus de mal. Mais ce n’est pas le cas sur tous les circuits. »

« Le Nurburgring n’était pas si mauvais. Je pense que nous étions assez compétitifs. C’était juste dans quelques virages où il semblait y avoir un peu de difficultés pour nous et c’est pourquoi Lewis [Hamilton] a juste ouvert l’écart sur moi. »

« La dernière course, je trouve juste qu’il est très délicat de la commenter… à cause, tout d’abord, du premier tour mais aussi du Tarmac et de tout le reste, j’étais sur une stratégie différente. Donc je ne pense pas qu’il y ait une tendance. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less