Formule 1

‘J’aime les gens comme Helmut’ : Pérez raconte ses relations avec le programme Red Bull

Il a failli rejoindre le programme à deux reprises

Recherche

Par Alexandre C.

19 mars 2021 - 09:42
‘J’aime les gens comme Helmut’ : (...)

Depuis Mark Webber en 2007, arrivé de chez Williams, Red Bull n’avait jamais signé de pilote titulaire, pour son équipe-mère, n’étant jamais passé par AlphaTauri ou Toro Rosso.

Pour autant, comme il l’a confié dans le podcast "Beyond the Grid", Sergio Pérez était passé très proche de rejoindre aussi le programme Red Bull dirigé par Helmut Marko (avant de finalement trouver refuge chez la Ferrari Driver Academy).

« En 2007, j’ai été invité par mon programme Telmex à faire un test. Ça ne s’est pas bien passé. J’ai eu un problème avec le baquet, parce que mes genoux étaient en contact avec la roue, donc je ne pouvais pas tourner. J’étais donc assez loin du rythme. Je pensais que j’allais être capable de régler le baquet et ainsi de suite. »

« Quand je suis revenu, j’ai été mis à la porte. Je n’ai pas eu de chance supplémentaire. J’étais trop lent. C’était une question de chrono. J’ai juste été mis à la porte. Je pense que c’était en 2007 ou 2006. »

Et Sergio Pérez a tenu ensuite à taquiner le taciturne Dr. Marko dès que l’occasion s’en présenta, notamment en F3...

« Ensuite, je suis allé en Formule 3. Je courais contre les pilotes Red Bull, et je menais le championnat. Je l’ai vu à Silverstone et j’ai dit : "Helmut, comment vas-tu ? »

« "On va te battre, on va te battre’, il me disait. Alors, OK, ’bonne journée Helmut. »

Pour l’anecdote, Sergio Pérez était plutôt dans le camp de... Christian Horner. Il était en effet soutenu par Telmex, et ce soutien l’avait amené, en GP2 en 2009, dans l’équipe Arden dirigée par Christian Horner.

A ce moment aussi, Sergio Pérez a aussi failli rejoindre la famille Red Bull...

« L’autre conversation a eu lieu une fois en GP2, ma première année avec Christian Horner. Après une bonne course à Silverstone, il est venu me voir et m’a dit, ’hey, qu’est-ce que tu fais ?’ et ainsi de suite. Il m’a dit, ’hé, tu te débrouilles bien, mais tu as ton propre programme de pilotes, tu n’as pas besoin de moi’. C’est la dernière conversation que nous avons eue, dont je me souviens. »

Finalement l’exemple de Sergio Pérez montre qu’il n’est pas nécessaire de rejoindre le programme Red Bull pour rejoindre Red Bull. Quelle situation ironique des années après !

« Qui sait ce qui se serait passé, quelles opportunités j’aurais eues ? Cela aide définitivement à faire partie de ce programme junior. Mais je dois juste dire que je suis extrêmement reconnaissant envers [Dietrich] Mateschitz, Helmut, Christian, Adrian [Newey], toute la famille Red Bull, parce que me donner cette opportunité, c’est quelque chose de génial. »

« Ils sont motivés par les résultats. Et personne avant ne m’a donné l’opportunité d’être dans une voiture de pointe, donc je dois juste m’assurer que je suis à la hauteur maintenant. »

« J’aime les gens comme Helmut. Je préfère les gens comme lui qui vous disent exactement ce qu’ils pensent ou pensent. Je ne pense pas avoir beaucoup parlé à Helmut avant de venir ici, mais maintenant que je suis chez Red Bull, je me suis rendu compte que c’est une personne assez drôle. Il est beaucoup plus amusant qu’il n’y paraît, et si vous êtes dans l’équipe avec lui, il vous fait comprendre que tout ce qui compte, c’est de gagner, rien de plus. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less