Formule 1

Interview - Ricciardo est prêt pour son premier GP avec Renault F1

"Un certain temps pour prendre totalement nos repères"

Recherche

Par Olivier Ferret

11 mars 2019 - 13:44
Interview - Ricciardo est prêt pour (...)

À Melbourne, Daniel Ricciardo s’apprête à se parer de noir et de jaune pour la première fois en Grand Prix. Avec 150 départs à son actif en F1, l’Australien retrouve ses terres avec l’intention de faire briller ses nouvelles couleurs, celles de Renault F1, devant une foule acquise à sa cause.

Avez-vous hâte d’être à domicile pour votre première course aux couleurs de Renault ?

C’est excitant de disputer mon premier Grand Prix avec Renault devant mon public. En début de saison, il y a toujours une certaine frénésie et je n’ai fait que l’amplifier en rejoignant une nouvelle écurie. J’avais entouré cette date dès l’annonce de ma signature avec Renault, donc je suis impatient d’y être ! L’hiver a été long avec beaucoup de spéculation, mais nous y répondrons sur la piste. Nous avons fait de bons essais hivernaux et je prends de plus en plus de plaisir au volant. La première course devrait être particulièrement excitante. Je me sens à l’aise au sein de l’équipe, dans le garage et dans la voiture… Tout est bien réel maintenant !

Y a-t-il un surplus de pression face aux attentes de tout un peuple ?

En étant le seul représentant du pays sur la grille, je sais que le public australien me soutiendra et j’espère voir une marée jaune en tribunes. Ce serait vraiment motivant ! Il y aura beaucoup d’attentes et d’attention sur nous, mais nous restons réalistes avec nos propres objectifs. Cela n’empêche pas que nous ferons de notre mieux. Le peloton sera serré, mais nous travaillons à réduire l’écart avec les écuries de pointe. La première course ouvre le premier chapitre de cette aventure et j’attaquerai plus fort que jamais pour nous rendre tous fiers.

Quelles ont été vos premières impressions sur la Renault R.S.19 ?

Dans l’ensemble, mes premières impressions ont été positives et nous continuerons à en apprendre davantage tout au long des premières manches. Il nous faudra un certain temps pour prendre totalement nos repères, mais ce n’est pas surprenant. Nous avons une approche réaliste et beaucoup de travail nous attend. Néanmoins, nous disposons d’une bonne plateforme sur laquelle nous pouvons construire et nous nous efforçons de progresser constamment. Durant les essais, nous avons trouvé des choses intéressantes que nous allons disséquer et prioriser, mais nos plus grands gains se feront au cours des prochains mois.

Décrivez-nous un tour de l’Albert Park…

C’est un circuit très agréable mêlant des portions rapides et d’autres à moyenne vitesse. Le premier virage est assez rapide. Il mène à une petite ligne droite débouchant sur un gros freinage au T3. Sous les arbres et avec de l’herbe de chaque côté, l’enchaînement du T4 au T8 est très amusant et rythmé avec les monoplaces actuelles. On peut dépasser au T9, mais cela nécessite un peu de bravoure. À la sortie, la petite colline sur la gauche est toujours noire de monde. La section suivante est également très rapide avec la chicane gauche-droite et une autre ligne droite. Le dernier secteur est un peu plus sinueux, mais il est important d’ouvrir sa trajectoire dans les deux derniers virages pour bien entrer dans la ligne droite des stands.

Renault F1

expand_less