Interview - Ocon : Impatient de piloter pour la première fois l’A522

"C’est toujours un privilège de prendre le volant d’une nouvelle F1"

Recherche

Par Olivier Ferret

21 février 2022 - 19:34
Interview - Ocon : Impatient de (...)

Est-il excitant d’aborder une nouvelle saison marquée par une telle révolution règlementaire ?

« Cette année est extrêmement excitante tant pour la Formule 1 que pour nous en tant qu’équipe. C’est comme si les cartes étaient redistribuées. Il s’agit d’un nouveau départ et la hiérarchie peut être bouleversée sans que l’on sache immédiatement qui sera devant ou ce qu’il va se passer. Certains pourraient dire que c’est un peu angoissant de se diriger vers l’inconnu, mais je trouve ça fascinant. La question ne sera pas nécessairement de savoir qui commencera la saison en étant le plus rapide, mais plutôt de savoir qui le sera dans le sprint final. Le rythme de développement sera élevé dans toutes les écuries tout au long de l’année, presque comme une course dans les bureaux d’études loin de la piste ! Le défi sera immense pour nous pilotes et nous espérons pouvoir suivre les voitures de beaucoup plus près pour avoir des courses plus disputées. Tout cela est cependant sujet à confirmation et nous aurons une image beaucoup plus claire de la situation après les essais. »

Vous avez vu l’A522 sur papier et vous l’avez découverte au simulateur. Avez-vous hâte d’en prendre le volant ?

« Je suis bien sûr impatient de découvrir et de piloter pour la première fois l’A522. C’est toujours un privilège de prendre le volant d’une nouvelle F1 comme vous connaissez tout le travail qui a été mené en coulisses par toutes les personnes talentueuses de nos différents départements à Enstone et Viry-Châtillon. Ce sentiment et cette responsabilité sont vraiment uniques et particuliers. Nous avons beaucoup de poids sur nos épaules pour en extraire toute la performance et j’ai hâte de relever ce défi. Je suis impatient, on pilotera la voiture demain pour la première fois, mais on travaille avec depuis longtemps, entre le temps passé dans le simulateur, le moulage du baquet... il y a eu beaucoup de travail sur cette voiture d’Enstone et Viry, et c’est un honneur de piloter cette voiture, c’est un moment spécial d’enlever le limiteur de vitesse et de prendre la piste. »

À quel point êtes-vous confiant cette saison après avoir goûté au succès l’an dernier ?

« C’est formidable d’avoir pu remporter une course dans ma carrière en Formule 1, mais le but ultime est de récidiver au point de devenir un jour champions du monde. Nous nous focalisons sur le présent, et donc la préparation de la saison 2022. Nous ne savons pas où nos concurrents se situeront, mais nous nous concentrerons uniquement sur nous-mêmes. Vous entendez toujours des rumeurs indiquant que certaines équipes sont en avance et d’autres non, mais c’est difficile de savoir ce qu’il en est vraiment. Tout ce que je sais, c’est que nous allons tout donner ! Notre objectif est de conclure nos week-ends sans regret et d’extraire le maximum du matériel à notre disposition. J’aborde la saison avec cet état d’esprit. Nous ne l’étions pas, mais c’était génial d’avoir ces résultats, ma victoire en Hongrie, le podium de Fernando au Qatar. Nous avons fait de belles courses et c’était une bonne saison, mais nous voulons continuer à progresser et signer ces résultats plus régulièrement. Je reviens de Barcelone, j’ai vu les mécaniciens construire la voiture, et j’ai vu la qualité de leur travail." »

Comment s’est déroulée votre préparation physique et mentale cet hiver ?

« L’entraînement et la préparation hivernale se sont bien passés. La saison s’étant terminée assez tard, la préparation a été un peu plus courte. J’ai été bien occupé, ce qui est toujours une bonne chose, en travaillant avec Alpine Cars et en aidant l’équipe à préparer la nouvelle voiture. Je suis prêt, je me sens affûté physiquement, donc rendez-vous en piste pour voir ce que nous pouvons accomplir cette année ! »

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos