Interview - Le n°1 Max Verstappen en 33 questions

Qui est le plus grand pilote de tous les temps ?

Recherche

Par Olivier Ferret

3 avril 2022 - 18:28
Interview - Le n°1 Max Verstappen en (...)

1. Combien de fois avez-vous fait ce fameux dernier tour à Abu Dhabi dans votre tête ?

Pas si souvent. Bien sûr, j’ai regardé les photos, mais ensuite j’étais en vacances et je n’ai pas beaucoup parlé de Formule 1. A la fin de cette longue saison, je ne ressentais qu’une chose : de la fatigue.

2. Votre dernier tour de votre point de vue ?

J’ai soudainement eu des crampes au mollet droit. Mais dans un moment comme celui-là, vous oubliez tout. C’était le moment pour lequel j’avais travaillé toute ma vie. Mon père et moi en avons toujours rêvé. Mais j’espère que ce n’est que le début.

3. Sébastien Ogier a déclaré au début de sa carrière : "Je préfère être champion du monde une fois contre Sébastien Loeb que trois fois sans lui." Est-ce tout aussi important pour vous d’avoir battu Lewis Hamilton dans un duel direct au sommet de sa carrière ?

Non, ce n’est pas comme ça que je le vois. L’objectif est toujours de gagner le championnat du monde ! Pour cela, vous devez vaincre tant de bons pilotes, chacun pour soi. Il ne s’agit pas seulement de battre Lewis.

4. Votre relation avec Lewis Hamilton aujourd’hui ?

Nous avons eu nos batailles, mais il y a aussi beaucoup de respect. C’est l’un des plus grands pilotes de tous les temps.

5. Michael Schumacher, un ami proche de votre père, était une sorte d’oncle pour vous quand vous étiez enfant. Qu’avez-vous ressenti ?

Il y a beaucoup de bons souvenirs. Nous sommes partis en vacances ensemble, en France l’été, mais aussi l’hiver. Avec le recul, c’est quelque chose de très beau et de très spécial, même si bien sûr je ne savais pas très bien avec qui je jouais à l’époque.

6. Selon vous, qui est le plus grand pilote de F1 de tous les temps ? Et le plus grand athlète ?

J’ai toujours du mal à répondre à une question comme ça, il y a eu tellement de grands pilotes en Formule 1. Et quand il s’agit d’athlètes dans leur ensemble, pour moi c’est encore plus vrai : je n’en ai aucune idée.

7. Comment expliqueriez-vous la Formule 1 à un Martien qui apparaitrait soudainement sur Terre ?

D’abord, j’espère qu’on a le même langage, c’est le plus important, sinon rien ne marche (rires).

8. Mais comment lui expliqueriez-vous votre sport ?

Dans tous les cas, j’expliquerais les moments les plus cool de la Formule 1 comme ceci : être rapide en ligne droite, être bon sur les freins et bien sûr aussi ressentir les forces centrifuges qui sont à l’œuvre en courbe.

9. Vous roulez avec le numéro 1 - Lewis Hamilton n’a jamais fait usage de ce privilège : pourquoi changez-vous votre numéro 33 ?

C’est assez facile. Le n°1 est le plus beau numéro en Formule 1, et vous n’avez pas la chance de le porter pendant beaucoup de saisons. Il est donc naturel pour moi de le prendre. Mon précédent numéro, le 33, n’était pas à l’origine mon numéro préféré non plus, cela aurait été le 3. Mais Daniel Ricciardo l’avait déjà quand je suis arrivé en Formule 1.

10. Vous êtes le premier champion du monde de Formule 1 à avoir vécu une enfance dans ce nouveau millénaire. Quelle voiture a été la première qui vous a influencé ?

La première chose dont je me souviens, c’est de l’Arrows avec laquelle mon père a couru en Formule 1 au début des années 2000. C’était une voiture de course orange - une belle voiture !

11. Combien de voitures y a-t-il dans votre garage ?

Assez !

NDLR : On sait qu’il apprécie beaucoup sa Porsche 911 GT3 RS, qu’il a récemment utilisée sur un circuit au Portugal. Il a également été aperçu avec une Aston Martin DB11, une Ferrari 488 Pista et une Honda NSX.

12. Vous étiez la première personne à signer un contrat de pilote de Formule 1 sans avoir le permis de conduire. Qu’avez-vous ressenti ?

Bien sûr, j’étais nerveux à propos de mon test en F1 parce que je n’avais qu’une seule chance. Après cela, c’était réussi et je ne suis pas rentré à la maison pendant deux mois parce que je voulais vraiment obtenir mon permis de conduire. Il y avait beaucoup de pression ! Le moniteur de conduite était strict et bien sûr me traitait comme tout le monde. Mais ça a marché.

13. Quelle règle de circulation supprimeriez-vous ?

Aucune. Je pense que ça va. Je ne conduis pas beaucoup de toute façon, et bien sûr je comprends qu’il y a une limite sur les routes normales. Pour moi tout correspond. C’est bien comme ça.

14. Combien d’argent avez-vous sur vous ?

Pas beaucoup. Parfois, je n’ai pas d’argent liquide sur moi, pas un centime. Seule la carte de crédit est toujours avec moi.

15. Préférez-vous investir en actions ou en crypto-monnaies ?

Pas encore de crypto !

16. Quel a été votre premier gain ?

C’était très tôt en karting, peut-être 100 euros. Ou 200. Mais cela aurait aussi pu être quelque chose comme un jeu de pneus.

17. Comment vous êtes-vous récompensé pour le titre ? Un cadeau ?

En fait rien du tout. D’abord, je n’étais pas à la maison pendant quelques semaines, puis je suis retourné au simulateur comme je le fais toujours. Je me suis entraîné mais je n’ai rien acheté.

18. Comment dormez-vous après une course ?

Parfois bien, parfois pas. Bien sûr, cela dépend aussi du résultat. Mais plutôt bien en règle générale.

19. Cuisinez-vous parfois vous-même ?

Non.

20. Comment vous recentrez-vous lorsque vous n’êtes pas de bonne humeur ?

Alors je fais quelque chose de complètement différent. Par exemple, je pilote sur mon simulateur. Ou je parle à mes amis ou à ma famille.

21. As-tu une série préférée à la télé ?

Actuellement aucune. Plus tôt dans mon enfance, une différente chaque année. Rien qui ne m’a marqué à vie.

22. On dit que vous êtes également un joueur de classe mondiale sur FIFA (jeu vidéo). Vous étiez a priori le n°21 du classement mondial en janvier 2019. Pouvez-vous confirmer que c’était votre pseudo ?

Les choses vont plutôt bien sur FIFA. Je ne suis pas un pro, mais c’est amusant.

23. Comment vous évalueriez-vous ?

Bien. Pas mal. Bon, oui : bien !

24. Quelle est votre activité préférée pendant votre temps libre ?

Mon passe-temps préféré est mon simulateur.

25. Nous supposons que votre vie sera filmée un jour – tout comme votre duel épique contre Lewis Hamilton en 2021. Qui devrait vous jouer ?

Tout d’abord, j’espère que cela n’arrivera jamais. Je n’ai pas besoin de ça ! Mais si vous le faites maintenant, Leonardo DiCaprio pourrait me jouer. On m’a souvent signalé une ressemblance entre nous. Ce serait génial.

26. L’école n’a jamais été votre truc...

Je n’ai pas du tout aimé ça, pas un seul domaine.

27. Vous êtes pourtant doué avec les langues : le néerlandais, l’allemand et l’anglais, mais aussi un peu d’italien, de français et de portugais. Quelle langue aimeriez-vous encore apprendre ?

Le chinois.

28. Votre application préférée ?

Whatsapp.

29. D’autres questions que le journaliste Verstappen poserait au champion du monde Verstappen ?

Non, je pense que ça colle et qu’on en a assez dit.

30. D’accord, mais alors une question de plus sur deux de vos mentors les plus importants - Helmut Marko et Franz Tost. Que penses-tu d’eux ?

L’année avec Franz comme directeur d’équipe chez Toro Rosso a été une excellente année. Franz a beaucoup d’expérience en Formule 1, nous avons beaucoup parlé à chaque course - et c’est toujours le cas, même si je suis dans une équipe différente maintenant, nous sommes en contact.

31. Et Helmut Marko ?

Et avec Helmut qui m’a offert mon premier contrat en Formule 1, j’ai vécu beaucoup de choses sympas - et je veux que ça reste comme ça pendant de nombreuses années.

32. Max, vos leçons de la saison 2021 pour la vraie vie ?

Qu’il faut persévérer et croire en sa chance jusqu’au dernier tour.

33. Un dernier mot ?

Bonne saison à tous !

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos