Injustice, manque de clarté : les pénalités moteur critiquées à Monza

La F1 est encouragée à repenser son système

Recherche

Par Emmanuel Touzot

11 septembre 2022 - 14:22
Injustice, manque de clarté : les (...)

Les pénalités moteur continuent de faire débat à Monza, après que neuf pilotes ont reculé d’au moins cinq places sur la grille du Grand Prix d’Italie de F1. La diversité des pénalités appliquées a posé problème pour établir une grille.

De plus, George Russell déplore que la course à la durabilité de la Formule 1, visant à utiliser moins de pièces mécaniques, ait pour effet l’obligation de prendre des pénalités et de perdre sportivement pour les pilotes.

"C’est à double tranchant. Nous essayons d’être plus durables en F1, en réduisant les pièces et les moteurs que nous utilisons sur une saison" a déclaré Russell. "Nous avons trois moteurs pour nous permettre de disputer 23 courses, en roulant à fond avec un seul moteur. C’est énorme. Il est normal qu’il y ait des défaillances. Je suis sûr que la F1 y repensera."

Seidl veut une publication de grille plus rapide...

Du côté de McLaren, Andreas Seidl s’agace sur le temps qu’il faut pour connaître la grille de départ après une séance qualificative comme celle d’hier. Esteban Ocon a plaisanté sur Twitter en demandant à ses fans d’où il s’élancerait.

Pour le directeur de McLaren F1, il serait important d’accélérer la réflexion des commissaires pour avoir au moins une grille de départ provisoire rapidement après la séance, plutôt que devoir attendre la soirée, comme hier, pour savoir qui s’élancera à quelle place.

"On m’a suggéré qu’avec toute l’informatique en F1, calculer une grille de départ via un logiciel ne devrait pas être bien compliqué. Je reconnais que c’est une bonne idée" a déclaré Seidl. "C’est quelque chose dont nous devrions discuter afin d’éviter ce vide de temps qui accompagne le fait d’avoir une confirmation ferme de la grille provisoire."

"Ce n’est pas un gros problème de publier une grille provisoire, puis d’attendre que le parc fermé soit terminé, puis de confirmer à nouveau la grille, et ainsi tout le monde sait très tôt comment cela va se passer."

Mais il n’a pas de problème avec le système

En revanche, l’Allemand n’a aucun problème avec les pénalités moteur telles qu’elles sont distribuées. Selon lui, les règles sont clairement établies et c’est important que la Formule 1 se tienne à ces principes.

"Vous devez juste travailler avec. Il n’y a pas à se plaindre. Pour moi, c’est une règle qui est bien connue, bien établie. Nous acceptons tous qu’il en soit ainsi lorsque nous débutons une saison, donc je n’ai aucun problème avec ça."

"En fin de compte, nous devons accepter d’avoir ces pénalités et cette discussion chaque année. Avec les limitations des composants, il n’y a pas d’autre moyen de contrôler les coûts, donc nous devons l’accepter. Cela met un peu de piment dans le spectacle, ce qui est une bonne chose."

"Évidemment, lorsque tant de pénalités différentes se cumulent, cela rend les choses complexes, contrairement au changement d’une unité de puissance entière où il suffit d’une seule pénalité pour se retrouver en fin de grille. Au final, c’est bien qu’il y ait différentes pénalités pour le nombre de composants que vous prenez, donc je n’ai pas de problème."

Red Bull propose un pool moteur plus grand

Christian Horner, le directeur de Red Bull, pense que le système fonctionne bien et qu’il peut accoucher de courses intéressantes. Néanmoins, il pense qu’il serait intéressant de réfléchir à augmenter d’un ou deux éléments les quotas moteurs.

"Il sera toujours difficile de trouver une solution" admet Horner, qui rappelle que cela n’empêche pas d’utiliser des pièces supplémentaires. "La seule chose que je dirais pour cette course, c’est que vous avez une grille un peu mélangée et cela pourrait produire une course vraiment excitante."

"Si vous avez une bonne avance, vous continuez à prendre des moteurs, donc il n’y aura jamais de scénario parfait. Peut-être que trois moteurs est un peu léger, mais nous utilisons les quatrième et cinquième moteurs dans une saison, de toute façon, pourquoi ne pas les utiliser ? C’est peut-être un peu léger pour ce qu’on leur demande."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos