Inflation et budgets plafonnés : le cocktail qui inquiète Mercedes F1

Un désavantage sur l’inflation en Italie aussi

Recherche

Par Alexandre C.

21 février 2022 - 13:33
Inflation et budgets plafonnés : le (...)

De 2021 à 2022, le plafond budgétaire a été abaissé de 5 millions de dollars, de 145 à 140 millions, soit une baisse de 3,5 %. Mais en réalité, en valeur réelle, la réduction atteint les 8,5 % environ, tout simplement en raison de l’inflation.

L’inflation est en particulier forte au Royaume-Uni – les derniers chiffres évoquent 5,5 %, un record depuis 30 ans. La hausse des prix est plus contenue en Italie (aux alentours de 3,5 %).

Ce qui veut dire en réalité que le budget de Ferrari (et d’AlphaTauri) est moins affecté que celui des équipes situées au Royaume-Uni (Mercedes, Red Bull…) : Ferrari aurait ainsi un coup de pouce de 2 % rien que par le fait d’être basé dans la Botte. Un bonus de presque 3 millions d’euros qui pourrait faire la différence en cette année 2022 !

Toto Wolff commence ainsi à tirer la sonnette d’alarme : la FOM et la FIA n’avaient certainement pas prévu que l’inflation s’emballe...

« Il a été très, très difficile de structurer la société et l’organisation de la bonne manière pour respecter le plafond de coûts de 140 millions de dollars. »

« De plus, dans un contexte d’inflation élevée, nous ne réduisons pas seulement de 5 millions de dollars le budget, mais nous sommes dans une situation où nous ne sommes pas en mesure d’augmenter réellement les coûts et la masse salariale. C’est donc extrêmement douloureux. »

« Et d’un autre côté, vous devez décider très soigneusement où vous investissez chaque dollar dans la R&D. Dans le passé, c’était un peu plus facile parce que vous pouviez suivre différentes voies dans la recherche de la performance. »

« Aujourd’hui, vous devez décider laquelle a le plus grand potentiel et vous y engager. C’est un mode de fonctionnement totalement différent pour les grandes équipes. »

Ces nouvelles contraintes ont une conséquence très claire pour Mercedes : en cas de gros plantage sur le nouveau règlement aérodynamique de 2022, il sera presque impossible à l’équipe de changer de concept (par exemple sur les suspensions, pour imiter les choix de McLaren ou Red Bull).

Toto Wolff s’inquiète...

« Parfois on s’engage dans une direction dans un concept technique, et c’est tout. »

« Et puis la pression supplémentaire du plafond des coûts rend très difficile de changer la base de chaque concept, de changer la voiture fondamentalement. »

« Parce que tout est planifié, chaque évolution et les coûts associés sont planifiés, et donc nous sommes beaucoup plus limités avec le plafond budgétaire dans notre capacité à mettre en œuvre chaque processus créatif sur la voiture. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos