‘Ils voient à court terme’ : Brown défend Andretti face à Horner et Wolff

L’équipe ajouterait, et non amoindrirait, les revenus de la F1

Recherche

Par Alexandre C.

1er mars 2022 - 17:02
‘Ils voient à court terme' : (...)

L’hospitalité ne semble pas être la première qualité de Mercedes et de Red Bull en F1 : Toto Wolff comme Christian Horner, pour une fois d’accord, ont réservé un accueil glacial à la potentielle arrivée d’Andretti en F1.

Ils craignent, d’une part, la dilution mécanique des recettes et droits distribués par équipe ; et d’autre part, une dévalorisation de la F1 comme pinacle du sport automobile, si, comme HRT par le passé, Andretti n’était pas une équipe très compétitive.

Mais alors que la F1 cherche justement à croître aux États-Unis, tous les directeurs d’écurie ne partagent pas l’avis de Toto Wolff et Christian Horner.

En particulier Zak Brown, le PDG de McLaren Racing. Qui veut justement faire croître McLaren dans son pays natal, notamment en IndyCar.

Ce sont donc les arguments financiers de Mercedes et Red Bull que Zak Brown va d’abord démentir. Il souligne notamment que si le gâteau devra être partagé en plus de parts, certes, le gâteau pourra aussi devenir plus gros grâce aux nouvelles recettes apportées par Andretti outre-Atlantique.

« Il apporte définitivement de la valeur ajoutée. Il y a un paiement anti-dilution [200 millions de dollars], qui couvre les équipes pendant environ deux ans, et ensuite il y a dilution. »

« Mais c’est considérer qu’Andretti ne va pas aider à générer plus de revenus. »

« Est-ce qu’il nous aide à obtenir un meilleur contrat TV ? Aide-t-il à sensibiliser davantage les sponsors américains ? Je pense qu’il couvre les deux premières années et au moment où vous serez potentiellement dilué, il aura ajouté plus de valeur qu’il n’en a diluée. »

« Tout ce dont nous avons besoin ensuite, c’est d’un meilleur contrat TV, sur le digital ou avec Netflix, ou de quelque chose auquel il contribuerait. Je ne pense pas qu’il permette de faire toute la différence de lui-même pour les USA, mais il contribuerait à la dynamique. »

« Tout ce dont j’aurais besoin, c’est d’un sponsor de plus, et Andretti peut contribuer à sensibiliser davantage l’Amérique. Donc c’est avoir seulement une vision à court terme, si on pense qu’il apporte de la dilution, alors qu’il apporte de la valeur ajoutée. »

« Il y a beaucoup plus de points positifs. Il ajoute de la valeur à la franchise parce que vous avez 10 équipes maintenant, un maximum de 12, donc quand les deux dernières équipes sont vendues, vous devez acheter une équipe. En fait, je pense qu’une petite dilution de 10 millions de dollars par an peut aider les équipes à valoir des centaines de millions de plus lorsque vous tenez compte de l’offre et de la demande, et que l’offre est épuisée. »

Et les fans aimeraient autant que les sponsors voir arriver une deuxième équipe américaine en F1, poursuit Zak Brown.

« Les fans adoreraient. Tout commence par une énorme base de fans. »

« Si vous disiez aux fans "Aimeriez-vous voir une équipe Andretti en Formule 1 ?", ils diraient tous oui. »

Zak Brown a enfin répondu au deuxième argument de Mercedes et Red Bull : le manque de compétitivité supposée d’Andretti en F1.

Or Andretti met de gros moyens sur la table, rappelle Zak Brown...

« Il s’agit d’un groupe d’investissement très crédible qui possède d’autres équipes sportives. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos