Formule 1

‘Ils sont juste trop rapides’ : Hamilton stresse pour le Brésil

Presqu’un aveu d’impuissance ?

Recherche

Par Alexandre C.

8 novembre 2021 - 14:09
‘Ils sont juste trop rapides’ : (...)

Lewis Hamilton a vécu une course plutôt défensive et impuissante au Mexique hier : le Britannique n’avait pas le rythme pour aller chercher Max Verstappen et a même dû défendre en fin de Grand Prix face aux offensives de Sergio Pérez, qui remontait avec sa stratégie décalée.

Le fond de l’affaire pour Lewis Hamilton, c’était donc son manque fondamental de rythme par rapport à la Red Bull de devant…

« C’était assez solitaire jusqu’à la fin. Je n’ai pas pu faire grand-chose face au rythme de Max. L’écart était d’une demi-seconde ou quelque chose comme ça, et je ne pouvais pas vraiment faire face à ça en essayant aussi de gérer les pneus. Le vendredi soir, nous pensions qu’ils seraient deux dixièmes plus rapides ou quelque chose comme ça dans la course, mais c’était je pense un peu plus ce dimanche. »

Lewis Hamilton ne s’est-il pas senti trop menacé en fin d’épreuve par l’autre Red Bull, celle du héros local Sergio Pérez ?

« Evidemment à la fin, en essayant de garder la deuxième Red Bull derrière... c’était difficile, bien sûr, je veux dire que je suis habitué à la pression, donc ce n’était pas le problème. C’est juste que c’était les deux derniers tours, mes pneus chutaient en performance et donc c’était difficile et Sergio a fait un excellent travail. »

« Mais ils ont clairement eu un rythme incroyable ce week-end et particulièrement ce dimanche. Je suis donc reconnaissant d’avoir pu les séparer et de marquer autant de points que possible pour l’équipe. Et nous vivons pour nous battre un autre jour. »

A la radio, pendant la période initiale de voiture de sécurité, Lewis Hamilton a demandé urgemment à son équipe de régler ses problèmes de freins. C’est-à-dire ?

« Je veux dire, le freinage a été un problème pour moi tout le week-end, mais oui,... par deux fois j’ai bloqué les pneus au premier virage, juste notre voiture, pour une raison quelconque, ce week-end a été assez pauvre dans ce domaine et c’est un domaine particulier dans lequel ils sont beaucoup plus forts que nous, mais bien sûr quand vous mettez plus d’appui aérodynamique sur la voiture, ça aide. Mais nous n’avons pas pu les égaler en termes de d’appui aérodynamique et de réglages des ailerons ce week-end. »

Stratégiquement, à un contre deux puisque Valtteri Bottas a vite été mis hors-jeu, Lewis Hamilton ne pouvait que subir. Son équipe aurait-elle pu mieux gérer les choses ?

« Oui, ça a rendu la course beaucoup plus difficile, naturellement. Avec Checo, dans le premier relais, je n’arrivais pas à me détacher de lui, donc soit ils allaient nous doubler, soit nous allions les doubler, donc on s’est arrêté, ce qui... oui, je pense que l’équipe a fait du bon travail. C’est juste que nous n’avions plus beaucoup de pneus à la fin, mais oui, quand on veut, on peut. On a réussi à les garder derrière nous. Un tour de plus, je pense que ça aurait été fini, je suis content d’être deuxième. »

Avec 19 points de retard sur Max Verstappen, il y a urgence pour Lewis Hamilton, qui doit redresser la barre à Interlagos dimanche prochain. Mais il s’inquiète déjà du rythme de Red Bull.

« Je dois y retourner. Je veux dire, il y a encore quatre courses, il y a encore... évidemment 19 points, c’est beaucoup de points. Avec leur vitesse supérieure, s’ils devaient garder cet avantage dans les prochaines semaines, alors nous pourrions être en difficulté - ou nous serons en difficulté. Je ne sais pas s’ils utiliseront cet énorme aileron qu’ils avaient ce dimanche, naturellement nous le saurons quand nous y serons mais j’espère que nous serons plus proches. »

« Je sens naturellement que je dois gagner chaque course, parce que nous avons besoin de ces points supplémentaires, de ne pas perdre ces points, d’essayer de les regagner, c’était l’objectif de la dernière course, de la course précédente, de celle d’avant et de celle de ce week-end. Mais vous savez... ils sont juste trop rapides, alors on donne absolument tout ce qu’on a mais malheureusement ce n’est pas assez pour le moment pour rivaliser avec eux. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less