Formule 1

Ilott vise la F1 en priorité mais n’exclut pas l’Hypercar

Après sa participation aux 24 Heures du Mans

Recherche

Par Emmanuel Touzot

23 août 2021 - 14:25
Ilott vise la F1 en priorité mais (...)

Callum Ilott n’a pas eu d’opportunité en Formule 1 cette année à l’exception d’essais libres avec Alfa Romeo, contrairement à un autre pilote de la Ferrari Driver Academy, Mick Schumacher, qui a rejoint Haas F1. Mais le Britannique s’est engagé en WEC en catégorie GTE Am avec l’équipe Iron Lynx.

Il a participé aux 24 Heures du Mans ce week-end et signé le podium dans sa catégorie. Il cherche à gagner de l’expérience, dans le cas où Ferrari aurait besoin de lui pour son programme Hypercar à partir de 2023. Néanmoins, il poursuit toujours ses rêves de F1.

"C’est de l’expérience, quelle que soit la voie que je suivrai" a-t-il déclaré lors de sa première participation à la classique mancelle. "Évidemment, en ce moment, je cours en GT, mais mon développement et ma concentration sont toujours pour la F1."

"Il y a toujours une chance et je suis toujours dans cet environnement. En fonction des années futures, et évidemment avec le programme Hypercar, il est plus logique d’avoir de l’expérience en GT et de pouvoir sauter dans l’Hypercar si nécessaire, que de ne pas en avoir."

Il apprécie d’avoir quitté les formules de promotion cette année et de passer dans un environnement où la compétition passe avant les discussions autour de son avenir, même s’il aimerait faire d’autres courses.

"Cette année, cela a été très éducatif et très bon de faire quelque chose de différent. Je suis dans une situation un peu amusante où il y a quelques opportunités et quelques parcours différents à faire.

"Je pourrais aussi aller en Amérique et faire Indy si je le voulais. Je ne dirais pas non à la F1 non plus. Je ne peux pas vraiment me plaindre de la position dans laquelle je me trouve. En fait, je m’amuse beaucoup, beaucoup plus que je ne le pensais au début de l’année."

"J’ai connu l’environnement des catégories junior, qui est assez stressant. Chaque week-end, vous vous battez pour votre carrière, pour votre vie. En GT, c’est comme recommencer, réapprendre et faire quelque chose de différent."

"C’est quelque chose auquel je dois m’adapter. Ce n’est pas que je n’ai pas d’expérience, mais d’une manière différente. C’est donc beaucoup mieux pour moi d’avoir cette expérience, et dans mon esprit presque une année sans pression."

Il sait qu’il devra, à un moment, choisir entre monoplace et endurance : "Si je devais m’en tenir à la voie du GT et de l’endurance, j’ai cette année et l’année prochaine pour plus d’opportunités. Ensuite, il y aura l’Hypercar l’année suivante, donc j’aurai ce choix à faire."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less