Formule 1

‘Il souffrait trop de la pression’ : Horner justifie l’éviction de Gasly

Il n’écarte pas formellement la piste Nico Hülkenberg pour 2020

Recherche

Par A. Combralier

30 août 2019 - 13:32
‘Il souffrait trop de la pression’ : (...)

Après avoir juré le contraire pendant plusieurs semaines, Red Bull a finalement décidé de remplacer Pierre Gasly par Alexander Albon pour entamer la deuxième moitié de saison.

Pressé de s’expliquer sur les raisons motivant ce choix, Christian Horner, le directeur de Red Bull, a admis que les dirigeants de l’équipe autrichienne avaient « pris un peu de temps pour réfléchir après le Grand Prix de Hongrie. »

« La Hongrie fut bien sûr un week-end difficile pour Pierre. Nous sommes arrivés à cette conclusion. Il était presque plus juste pour Pierre, et du point de vue de l’équipe, de dire : ‘nous sommes dans une situation unique, nous avons quatre cockpits en F1, enlevons un peu de pression à Pierre’. »

Le problème du Français était-il avant tout un problème mental selon Christian Horner ?

« Il souffrait bien sûr de cette pression. La situation empirait. Nous avons décidé de lui donner du temps pour se reconstruire chez Toro Rosso, et de donner une chance à Alex. »

Il aurait été aussi possible de faire revenir Daniil Kvyat au sein de Red Bull. Le Russe, qui est monté sur le podium à Hockenheim, ne l’aurait pas non plus volé.

« Nous connaissons très bien Daniil Kvyat, nous voyons son potentiel » poursuit Christian Horner. « Mais nous avons vu aussi le potentiel d’Alex, y compris dans le simulateur. Donc nous avons décidé de nous servir de ces neuf courses pour l’évaluer d’ici Abu Dhabi, afin de voir qui sera le coéquipier de Max Verstappen pour l’an prochain. »

Alexander Albon va-t-il réussir à s’adapter plus rapidement que Pierre Gasly chez Red Bull ? Les premiers signes sont encourageants : lors des EL1 à Spa, le Thaïlandais a pointé à un dixième seulement de Max Verstappen (qui ne dispose cependant pas de la nouvelle spécification de l’unité de puissance Honda).

« Sur le plan aérodynamique, les caractéristiques entre la Red Bull et la Toro Rosso sont très différentes » explique Christian Horner. « La seule similarité, c’est l’unité de puissance, mais même leur exploitation est différente entre les équipes. Donc c’est très différent pour lui, et c’est déjà très impressionnant de le voir grimper dans la voiture et de s’adapter. C’est un jeune pilote très intelligent. En utilisant cette intelligence, dans sa préparation, et dans le simulateur, il a fait du très bon travail pour sa première sortie. »

Qui épaulera Max Verstappen en 2020 chez Red Bull ? Alexander Albon ? Ou un pilote extérieur à la filière Red Bull ? Le nom de Nico Hülkenberg circule justement avec insistance… Christian Horner peut-il confirmer ?

« Cela dépend bien sûr du déroulement des prochaines courses. Idéalement, nous chercherons dans ce vivier de trois pilotes [Daniil Kvyat, Alexander Albon et Pierre Gasly]. »

« Si Nico Hülkenberg est sur le marché, et c’est bien sûr le cas (sera-t-il un pilote Haas l’an prochain ?), nous préférerions choisir un de ces trois pilotes qui sont sous contrat avec nous. »

Formellement, Christian Horner n’écarte donc pas la piste Nico Hülkenberg, sans en faire une priorité.

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less