Formule 1

Il n’y a plus que Mercedes F1 et Red Bull devant Ferrari selon Binotto

La Scuderia en 3e force ?

Recherche

Par Alexandre C.

9 juin 2021 - 18:19
Il n’y a plus que Mercedes F1 et Red (...)

Grâce à la 4e place de Charles Leclerc à Bakou et la 8e de Carlos Sainz, Ferrari a repris à McLaren la 3e place au classement des constructeurs. Pour autant la Scuderia repart déçue d’Azerbaïdjan : car en effet, quand un pilote part en pole (Charles Leclerc) et quand Max Verstappen et Lewis Hamilton abandonnent, un podium aurait dû être le minimum pour Ferrari. Mais Pierre Gasly a remporté une belle bataille finale contre son ami Charles…

Le rythme de course de Ferrari était ainsi décevant et Mattia Binotto, le directeur d’écurie, ne la cachait pas.

« Ce n’était pas la meilleure course aujourd’hui de notre part. Nous nous attendions à quelque chose de mieux après les qualifications. La course a été difficile, nous n’avons pas été parfaits dans de nombreux domaines. Le résultat est ce qu’il est, comme d’habitude, c’est une leçon apprise. Il y a des choses que nous pouvons améliorer, j’en suis sûr. »

Mattia Binotto veut surtout travailler le rythme de course de la Scuderia dans le trafic…

« Nous savions qu’en tendres, nous aurions eu du mal. En fait, c’est avec les tendres que nous avons eu le plus de difficultés. Sur les pneus durs, sans trafic, le rythme de Carlos était représentatif. Nous étions compétitifs. »

« Il est certain que nous devons encore améliorer notre rythme en course, sans aucun doute. Mais je ne pense pas que dans l’ensemble notre performance ait été décevant à l’air libre. Nous souffrons donc de l’air sale et c’est là que nous devons concentrer notre analyse. »

Ferrari est-elle devenue la 3e force du plateau pour autant, comme le prouve la pole de Charles Leclerc en qualifications ? C’est ce que semble sous-entendre Mattia Binotto... en évoquant Mercedes et Red Bull entre les lignes.

« Il y a encore deux voitures devant nous qui sont plus fortes, sans aucun doute. C’était génial d’avoir les poles positions ici et à Monaco, mais je ne pense pas que cela reflète notre véritable performance globale. »

« Mais nous progressons. Nous progressons parce que nous apprenons de la voiture, nous l’exploitons mieux qu’au début de la saison et nous savons qu’il y aura des développements à l’avenir. Globalement, je pense que c’est là où nous sommes, et nous espérions un meilleur rythme dans l’ensemble après avoir vu les qualifications. »

« Dans l’ensemble, c’est encore un bon week-end et nous devrions garder la tête haute et [être] positifs. Nous avons eu une pole, qui je pense était exceptionnelle, une deuxième pole d’affilée, montrant les progrès de l’équipe et de la voiture. »

« Et nous sommes troisième au championnat des constructeurs - c’est seulement de deux points, mais cela montre que nous progressons. Il y a des points positifs de ce week-end mais certainement à la fin, comme je l’ai dit, il y a des choses à apprendre. »

Reste à savoir si Ferrari n’a pas laissé passer, à Monaco puis à Bakou, de belles occasions de marquer des points. Car les prochains circuits, avec des virages à haute vitesse, seront bien différents, à commencer par celui du Paul Ricard... Mattia Binotto reste donc concentré.

« Maintenant, nous avons trois courses d’affilée dans les prochaines semaines. L’équipe sera certainement concentrée, positive et essaiera de faire mieux à l’avenir. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less