Formule 1

‘Il a gagné 11 courses, moi 0’ : Sainz précise ses propos sur Barrichello

Pas de volonté de dénigrer, les médias ont déformé ses propos

Recherche

Par Alexandre C.

23 septembre 2021 - 16:29
‘Il a gagné 11 courses, moi 0’ : (...)

Carlos Sainz a tenu, dans le paddock à Sotchi, à rectifier des propos peu flatteurs qu’il a pu tenir, envers un ancien vice-champion du monde de F1, et ancien pilote Ferrari lui aussi.

« Moi, être comme Barrichello ? Bien sûr que non, je veux être champion du monde un jour. » C’est textuellement ce que Carlos Sainz avait répondu à la Gazzetta dello Sport, lorsque le journal italien demandait au pilote Ferrari quel serait son modèle à Maranello.

Forcément, Rubinho a dû peu goûter une telle sortie, même s’il n’a pas réagi officiellement.

Mais pour remettre les choses au clair, Carlos Sainz a précisé le contexte de cette interview ce jeudi. L’Espagnol a rappelé la question qui lui était posée pour remettre les choses dans leur contexte ; et il en profite pour recadrer la « déformation » de ses propos par le monde de la presse, accusée de rechercher un certain sensationnalisme pour faire les gros titres.

« C’est ce qui arrive toujours dans ce genre de choses, et vous [les médias] les prenez pour des critiques. On m’a demandé "si vous pouviez choisir entre être Barrichello et être Schumacher" et j’ai répondu que si vous me laissiez choisir, je préférerais gagner sept championnats du monde. »

« Ce qui est tout à fait logique. Mais ensuite, vous lisez les gros titres, et vous voyez ça… et ça me déçoit. »

« Je sais que vous [les journalistes présents dans le paddock] n’êtes pas comme ça, mais cela montre qu’une fois qu’un flux d’informations reçoit des nouvelles d’un autre et d’un autre et d’un autre, ils finissent par mettre ce gros titre et tous les Brésiliens finissent par me critiquer. »

Ainsi dans la foulée, comme pour ne pas froisser davantage l’ego de Rubinho, Carlos Sainz a tenu à dire tout le bien qu’il pensait de la carrière de l’ex-pilote Brawn et Williams, quitte à la comparer à la sienne.

« Tout d’abord, il a gagné combien de courses ? Onze. Et j’en ai gagné zéro. Donc, je ne suis pas celui qui doit critiquer Rubens. »

« Je suis en fait très bon ami avec lui, j’ai beaucoup de respect, donc vous pouvez imaginer à quel point j’étais déçu quand j’ai commencé à lire qu’au Brésil, il y avait des gros titres disant que j’avais dit ça. »

Alors qu’on se le dise : Carlos Sainz n’est pas un pilote ayant mauvais esprit ou cherchant à rabaisser ses homologues ou ex-homologues...

« Vous savez comment je suis. Je ne dis jamais de mal des autres pilotes, encore moins des pilotes Ferrari qui ont gagné des courses pour Ferrari et des championnats pour Ferrari. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less