Formule 1

‘Il a fait du Magnussen’ : Villeneuve s’en prend à Leclerc après Monza

Villeneuve tacle encore le retour du drapeau noir et blanc

Recherche

Par A. Combralier

12 septembre 2019 - 10:06
‘Il a fait du Magnussen’ : Villeneuve (...)

Afin de résister à Lewis Hamilton à Monza, Charles Leclerc a dû piloter de manière virile, jusqu’à frôler la limite.

Pour avoir forcé la Mercedes à sortir des limites de la piste, le Monégasque avait ainsi écopé d’un avertissement, via le drapeau noir et blanc. Les commissaires avaient décidé d’en rester là, malgré un blocage de roue qui avait conduit la Ferrari à couper une chicane.

Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour Liberty Media, a estimé que Charles Leclerc était resté dans les bornes de l’acceptable. Tel n’est pas l’avis de Jacques Villeneuve, qui a vertement pris position contre le vainqueur de Monza.

« Il faut le juger de la même manière que l’on juge tout autre pilote. Et dimanche dernier, il a fait une Magnussen, c’est la vérité. »

Le Canadien ne porte pas dans son cœur le pilote Haas, accusé bien souvent de piloter de manière dangereuse pour défendre sa position, notamment en changeant de trajectoires au freinage.

« Quand Leclerc a réalisé sa manœuvre avant la deuxième chicane, à l’endroit le plus dangereux… Si cela avait été sur un autre circuit, ou si cela avait été un autre pilote, la manœuvre aurait normalement valu une pénalité. »

« Il savait qu’il pouvait prendre le risque, donc il a joué avec les limites, et cela a fonctionné pour lui. »

Villeneuve accuse ainsi Charles Leclerc de profiter des largesses des commissaires à son encontre. Pourtant, la Ferrari a bien écopé d’un avertissement…

« Le drapeau noir et blanc, c’est comme si on permettait désormais de faire des actions stupides en course. Les pilotes vont commencer à en abuser. Mais si le carton jaune est transféré à la prochaine course, alors bien sûr, le pilote n’aura plus cette option. »

Pour enfin nuancer son opinion envers Charles Leclerc, Jacques Villeneuve a tout de même salué sa maturité et sa capacité à gérer les Pirelli.

« Il a fait un travail formidable, il fut vraiment solide. N’oubliez pas qu’il n’a que 21 ans. »

« Il a contrôlé ses pneus jusqu’à la fin, et il a tout bien géré. C’était une formidable fin de course pour lui. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less