Formule 1

‘Idiots’ de la FOM, Netflix qui ‘force’ : Ricciardo taille tous azimuts

La F1 est plus qu’un spectacle

Recherche

Par Alexandre C.

9 avril 2021 - 09:27
‘Idiots’ de la FOM, Netflix qui (...)

Bien qu’ils soient parfois dangereux voire terrifiants, comme l’exemple de Romain Grosjean l’an dernier à Bahreïn l’a montré, les crashs en F1 proposent aussi des images spectaculaires, notamment pour les médias et les réseaux sociaux.

Peut-on alors prendre plaisir en regardant des incidents par nature dangereux, qui révèlent la nature précaire du sport et des pilotes ?

Daniel Ricciardo a livré une position claire et offensive sur le sujet, en attaquant notamment la FOM, dans un entretien à Square Mile. Faisant référence à l’accident du pilote Haas l’an dernier, le pilote McLaren a taillé dans le vif ceux qui se régalent du danger…

« Je pense que l’année dernière, la F1 a mis sur ses réseaux sociaux une vidéo comme ’les 10 meilleurs moments de l’année’ ou quelque chose comme ça, et huit des 10 étaient des accidents. »

« J’étais juste comme… vous êtes des putains d’idiots. Peut-être que les enfants de 12 ans veulent voir ce genre de contenu, et c’est cool parce qu’ils ne connaissent pas mieux, mais nous ne sommes pas des enfants. Faites mieux, les gars. Faites mieux que ça. »

Si l’on évoque désormais un autre projet porté par la FOM, la série Netflix "Drive To Survive" a pu grandement, surtout avec sa première saison, développer la popularité de la F1, notamment Outre-Atlantique. C’est ainsi que le pari médiatique et commercial de la FOM a été validé par les chiffres d’audience.

Daniel Ricciardo a fait partie de ses fans, de la première heure du moins. Le pilote McLaren raconte comment il a pu relever l’effet et la valeur ajoutée de la série auprès du public américain.

« Je pense que la première saison de Drive To Survive était géniale. Je passe du temps aux Etats-Unis, et je l’ai remarqué littéralement d’un voyage à l’autre. C’est la première fois que j’ai commencé à être reconnu et que les gens ont fait référence à cette série télévisée. Cela nous a fait des merveilles, même - je ne veux pas parler des médias sociaux - mais les chiffres sur les médias sociaux ont explosé. Ça a fait beaucoup pour nous et pour le sport. »

Pour autant, Daniel Ricciardo n’a pas aimé la manière avec laquelle Netflix semblait de plus en plus mettre en scène les saisons de F1, quitte à en fausser le récit ou à le dramatiser. Il pointe en particulier les rivalités, montées de toutes pièces, entre Lando Norris et Carlos Sainz dans la saison 3, ou entre Daniel Ricciardo lui-même et Carlos Sainz dans la saison 2.

« Je veux dire que la deuxième saison, il y avait quelques épisodes où j’ai l’impression qu’ils ont un peu forcé les choses. Ils ont essayé de créer un peu de rivalité entre moi et Sainz et ce n’était pas vraiment le cas. Il n’est pas plus un rival qu’un autre. Il n’y avait aucune rancune personnelle avec lui, mais je pense que Netflix voulait quelque chose, donc beaucoup de questions ont été posées sur Carlos. Peut-être que personne ne l’a remarqué, mais moi, je me suis dit que j’étais OK avec lui, très bien. »

Le seul point de friction entre Daniel Ricciardo et Carlos Sainz n’est d’ailleurs pas sportif, mais vestimentaire...

« J’ai probablement d’autres gars que je n’aime pas, vous savez, contrairement à Carlos... Je veux dire, il s’habille comme un sexagénaire, mais sinon il est bien. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less