Formule 1

Hülkenberg torpille le principe des courses sprint en F1, Marko le contredit

Duel argumentaire sur Servus TV

Recherche

Par Alexandre C.

9 mars 2021 - 17:07
Hülkenberg torpille le principe des (...)

Invité de Servus TV hier, la chaîne de Red Bull, pour laquelle il sera consultant, Nico Hülkenberg (probable pilote de réserve de Mercedes et d’Aston Martin F1 cette année), n’a pas mâché ses mots, montrant qu’il serait sûrement un bon commentateur !

L’ex-pilote de Racing Point a en effet démoli le principe des courses sprintes le samedi – un projet plus que jamais dans les tuyaux de la F1, pour varier le spectacle et apporter de l’incertitude.

Nico Hülkenberg, pilote traditionnellement plus conservateur (il était contre l’arrivée du halo), a ainsi attaqué les plans de Stefano Domenicali…

« C’est de la foutaise, c’est merdique... Il me semble que c’est quelque chose d’artificiel pour créer de l’excitation. Les équipes et les manufacturiers investissent beaucoup d’argent dans ce sport et des milliers de personnes sont impliquées, puis on leur lance quelque chose comme ça. Cela ne correspond pas à la Formule 1, où des choses parfois inattendues peuvent se produire. »

« La course principale telle que nous la connaissons le dimanche vaut toujours plus qu’une course de sprint le samedi. Vous avez l’épreuve principale avec un seul vainqueur. »

A ses côtés, Helmut Marko a lui tenu un argumentaire contraire. Le conseiller spécial de Red Bull est convaincu que la F1 doit tenter ce pari, au moins sur trois Grands Prix. Juste pour se donner le temps de voir...

« Bien sûr, de nombreux détails doivent encore être clarifiés, mais il faut donner une chance à ce processus. Ensuite, vous pourrez toujours décider de ce qu’il faut faire en 2022. »

Et Helmut Marko d’attaquer lui le spectacle vu depuis quelques années le dimanche...

« Si vous regardez les choses de manière réaliste, la plupart des courses de ces dernières années ont été très ennuyeuses. Il faut donc faire quelque chose. C’est pourquoi nous sommes favorables à ce plan. »

Enfin toujours pour Helmut Marko, le DRS est bien plus artificiel que le projet des courses sprint...

« Le DRS n’a pas eu l’effet escompté et, à mon avis, il est beaucoup plus artificiel qu’une course sprint. Maintenant, il y a beaucoup de voitures qui se poursuivent et il y a un "train DRS" et cela n’aide pas. C’est pourquoi nous sommes plus positifs à l’égard de cette proposition des courses sprint. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less