Formule 1

Hülkenberg fait le déplacement avec Racing Point en Espagne

Il sera présent au cas où Pérez ne soit pas apte

Recherche

Par Emmanuel Touzot

11 août 2020 - 12:09
Hülkenberg fait le déplacement avec (...)

Bien que Racing Point ait assuré être "à 99% certaine" que Sergio Pérez ferait son retour à Barcelone ce week-end, deux semaines après avoir été testé positif au Covid-19, Nico Hülkenberg continue de travailler avec l’équipe, dans le cas où il doive reprendre le volant, et sera du déplacement à Barcelone.

"Je me préparerai pour Barcelone dans le simulateur, et j’irai là-bas mercredi et jeudi et j’attendrai pour des bonnes nouvelles, ou pour la fin" déclare un Hülkenberg pragmatique.

Il revient sur ses deux expériences à Silverstone, et sur le podium qu’il n’a pas réussi à aller chercher, alors que de nombreux observateurs y voyaient sa chance de briser sa statistique.

"Ce n’était pas le conte de fée que tout le monde voulait au final, mais c’était peut-être un peu présomptueux quand on voit à quel point Mercedes et Red Bull sont fortes. Mais c’était bien."

L’Allemand a profité d’être dans le paddock de la F1 pour discuter de son avenir avec certaines équipes, mais Ralf Schumacher analyse auprès de Sky Deutschland que ça pourrait ne pas suffire pour le ramener en Formule 1.

"Je crains que ça soit le cas" explique l’ancien pilote. "D’un côté, il n’a pas semblé briller face à certains équipiers comme Daniel Ricciardo. Et il y a de très jeunes pilotes qui arrivent. Sebastian [Vettel] existe encore."

"Il se pourrait très bien que quelqu’un parvienne à lui arracher de nouveau une bonne place l’an prochain. Haas sera intéressé, mais il y a aussi la question de savoir s’il veut y aller."

Une rumeur fait état de la possibilité de voir Hülkenberg chez Ferrari en fin de saison dans le cas où Vettel anticiperait son départ de la Scuderia, mais celle-ci n’a trouvé pour le moment aucun écho. Et l’Allemand est toutefois concentré pour trouver un baquet en 2021, même s’il admet ne pas avoir trop d’espoir.

"Ce serait une exagération d’avoir davantage d’espoir. J’ai parlé à deux équipes depuis un moment, je ne sais pas si quelque chose a changé ce week-end, je ne pense pas. Les gens là-bas me connaissent et ne se laisseront pas influencer par un seul week-end. Il y a une chance, mais ça prendra du temps."

Dans le podcast F1 Nation, Hülkenberg a ensuite révélé qu’il discutait avec Alfa Romeo (information à lire ici), une équipe qu’il connait effectivement pour avoir roulé chez Sauber en 2013, lors d’une saison peu mémorable.

Racing Point F1 - Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less