Formule 1

Horner : Wolff est bien le seul à s’opposer aux courses qualificatives en F1

La polémique repart entre les deux dirigeants

Recherche

Par A. Combralier

1er juin 2020 - 16:58
Horner : Wolff est bien le seul à (...)

Pour pimenter cette saison 2020, la F1 envisage d’introduire des courses qualificatives, dont la propre grille de départ serait déterminée par l’ordre inverse du classement du championnat. En clair, cela signifierait que Mercedes (l’équipe grande favorite) devrait s’élancer à chaque fois en dernière ligne de ces courses qualificatives.

Une majorité d’équipes serait pour ce système, sauf Mercedes (et Racing Point). L’équipe allemande craint bien sûr une rupture d’équité dans le championnat.

Alors qu’il s’est déjà affronté avec Toto Wolff sur la question des budgets plafonnés, Christian Horner n’a pas craint de remonter au créneau aujourd’hui même pour tacler le dirigeant des champions du monde : selon le directeur de Red Bull, les grilles inversées sont une bonne idée dans le contexte exceptionnel de cette année.

« Je pense que nous avons une situation unique cette année, et le fait d’avoir deux courses sur le même circuit semble être le moment idéal pour essayer quelque chose de différent. »

« Sinon, avec des conditions météorologiques stables, nous aurons probablement le même résultat dans la deuxième course que dans la première. »

« La semaine dernière, la FIA et Liberty ont mis sur la table une discussion pour essayer quelque chose de différent pour ce deuxième week-end de course, où il y aurait une qualification différente avec peut-être une course le samedi, une grille inversée le dimanche, et mon opinion était : pourquoi ne tester cela que sur un seul circuit, faisons-le à chaque fois qu’il y aura deux Grands Prix sur un même circuit - donc potentiellement en Autriche, à Silverstone, peut-être sur un circuit asiatique plus loin dans la saison. »

« Cette idée a semblé recevoir un soutien écrasant. La seule personne qui n’était pas particulièrement favorable à cette idée était Toto [Wolff], parce qu’il pensait que cela interférerait avec la septième campagne de Lewis pour le championnat du monde. Ce serait une trop grande variable. »

L’idée des qualifications par élimination, présentée comme géniale avant de se révéler désastreuse, trône encore dans toutes les têtes. Pourquoi l’issue serait-elle cette fois-ci différente selon Christian Horner ?

« Je pense que, pour ce sport, si c’est le même principe qui est appliqué pour tout le monde, ce serait le moment idéal pour l’essayer. Sinon, il n’y aura jamais de bon moment, et nous ne le saurons jamais. »

« Le fait que les courses se déroulent au même endroit pendant deux week-ends consécutifs semble être une occasion logique pour introduire quelque chose. Si cela ne fonctionne pas, alors au moins nous l’avons essayé. »

Christian Horner invoque enfin un dernier argument : celui du plaisir, des fans et du spectacle…

« Je pense que la perspective de voir les pilotes remonter à travers le peloton, un dimanche, pour la course principale, les voir partir du fond de la grille en fonction de leur position au championnat lors de la pré-course du samedi, tout cela serait quelque chose de vraiment divertissant pour les fans, quelque chose de positif pour la Formule 1 et quelque chose que nous ne devrions pas avoir peur d’essayer. »

A noter que Christian Horner fait référence à l’opposition d’une seule équipe, même s’il se dit que Racing Point serait alignée sur les positions de Mercedes. Reste désormais à voir quelle sera la réaction du côté de Brackley – Lewis Hamilton a déjà qualifié de « bullshit » cette proposition qui lui créerait un désavantage réel le dimanche, au bénéfice d’un spectacle garanti (mais peut-être artificiel) le samedi…

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less