Horner : Verstappen était à 3 tours de devoir abandonner au GP de Hongrie

S’il avait un peu moins roulé, le problème de moteur serait arrivé en course

Recherche

Par Franck Drui

1er août 2022 - 07:12
Horner : Verstappen était à 3 tours (...)

Max Verstappen n’est pas passé loin d’un abandon au tout début du Grand Prix de Hongrie, qu’il a remporté hier de manière magistrale.

En effet, le problème de puissance moteur qui a gâché ses qualifications le samedi lui a épargné un abandon en course selon le directeur de Red Bull.

"Nous avons changé le moteur car il y a un composant qui s’est cassé dans la voiture de Max samedi," explique Christian Horner.

"Heureusement, avec le recul, nous sommes reconnaissants qu’il se soit cassé en qualifications car sinon ce n’était pas qu’une perte de puissance pour lui, mais il se serait cassé au bout de 3 tours de plus en début de course. Si nous avions fait 3 tours de moins en Libres ou en Qualifs, cela aurait été cuit, nous n’aurions rien vu à temps !"

"Nous avons choisi de changer l’ensemble de l’unité de puissance plutôt que d’essayer de réparer juste la pièce défaillante. Et par précaution, nous avons également changé celui de Checo."

Verstappen a rencontré un autre problème avec sa voiture pendant la course, dont il a discuté avec l’ingénieur de course Gianpiero Lambiase à la radio. Horner confirme que l’embrayage de Verstappen a commencé à causer des problèmes.

"Nous avons eu un problème d’embrayage au début de la course sur la voiture de Max, un problème qu’il gérait. Les températures devenaient un peu incontrôlables. C’est pourquoi nous l’avons retenu pendant un certain temps derrière Carlos Sainz, en particulier après le premier arrêt."

"Mais par la suite, une fois que nous l’avons relâché et que nous avons maîtrisé le problème d’embrayage, il avait un rythme effréné. Malheureusement cela lui a joué des tours à un moment avec ce 360° sans conséquence."

Horner admet que l’équipe n’avait jamais pensé qu’une victoire serait possible après que ses pilotes se soient qualifiés 10e et 11e au Hungaroring, où les dépassements sont souvent difficiles.

"Sur ce circuit, notre analyse d’avant-course montrait que si tout se passait bien, les cinquième et sixième places pourraient être réalisables. Donc, gagner à partir de la 10e place sur la grille, sans safety car ou pluie pour tout chambouler, c’est au-delà de toutes nos attentes."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos