Horner : Verstappen a ’tout écrasé’ comme Vettel en 2011

La pression du titre s’est envolée pour le pilote Red Bull

Recherche

Par Emmanuel Touzot

13 octobre 2022 - 08:46
Horner : Verstappen a 'tout (...)

Max Verstappen a entériné le championnat 2022 des pilotes au Japon, alors qu’il reste quatre courses à disputer cette saison. Le directeur de Red Bull, Christian Horner, salue la performance de son pilote et le climat plus apaisé dans lequel le Néerlandais a décroché son deuxième titre mondial.

"Le faire avec quatre courses restantes, c’est vraiment une performance remarquable" a déclaré Horner. "Faire ce que nous avons fait l’année dernière et nous présenter avec une voiture aussi compétitive que la nôtre, en étant la dernière équipe à faire la transition, sous une pression énorme cette année avec le plafond budgétaire et tout le reste, il y a eu beaucoup de sang, de sueur et de larmes."

"Je pense que tout le monde au sein de l’usine Red Bull, tous nos partenaires, tous nos partenaires techniques sont passés à la vitesse supérieure cette année et ça a été phénoménal. Et je pense que Max a été sur une autre planète cette année, il a dominé ce championnat, piloté avec une incroyable maturité et une incroyable conviction."

"Et bien sûr, il y a beaucoup moins de controverse que l’année dernière, la dernière course à Abu Dhabi, qui a été une bataille titanesque. Et le plus important pour nous est le championnat des constructeurs. Après huit ans, aucune autre équipe ne s’est approchée de ce titre, et j’espère que nous pourrons le remporter cette année aussi."

Horner assure toutefois que cela ne change pas le plaisir de voir son équipe gagner : "Une titre est un titre. La tension est bien plus basse pour celui-ci que pour le précédent à Abu Dhabi, mais il est tout autant significatif."

"Et voir Max devenir champion du monde l’année dernière, porter ce numéro 1 sur la voiture, et défendre le titre d’une manière si dominante, c’était une joie de le voir atteindre un autre niveau cette année."

Une équipe technique "plus forte" que jamais

Horner a également tenu à noter le travail de l’équipe d’Adrian Newey et de tous les responsables techniques de Red Bull. Selon lui, jamais l’organigramme du team de Milton Keynes n’a été aussi solide.

"Je pense qu’Adrian et toute l’équipe technique - Pierre Waché, notre directeur technique, Enrico Balbo, Craig Skinner [concepteur en chef], Ben Waterhouse [responsable de l’ingénierie des performances] - forment l’équipe la plus forte que nous ayons jamais eue. Et cela témoigne du travail acharné qui se fait en coulisses et qui permet d’obtenir ce genre de performance."

Le Britannique a remarqué un changement de mentalité chez Verstappen, de la même manière qu’il l’avait vu chez Sebastian Vettel en 2011 après sa première couronne : "Je pense que l’année dernière était un combat de poids lourds entre deux titans."

"Et je pense qu’après avoir remporté le championnat du monde l’année dernière, c’est arrivé avec Sebastian et c’est encore arrivé avec Max, ça lui enlève la pression des attentes, et il a tout simplement tout écrasé cette année."

"Il est dans la meilleure forme de sa vie, il pilote incroyablement bien, l’équipe travaille à un niveau exceptionnellement élevé, la force et la profondeur que nous avons dans toute l’organisation est immense. Nous sommes très fiers de lui et, évidemment, nous allons profiter de ce moment."

Un Grand Prix du Japon à l’image de sa saison

Revenant plus spécifiquement sur le Grand Prix du Japon, Horner a également voulu rendre hommage à son pilote pour avoir réussi à conserver la tête de la course face à Charles Leclerc, puis pour avoir géré une course pourtant difficile.

"Nous avons pris un départ horrible, il a eu pas mal de patinage. Mais ensuite il a pris la vieille trajectoire de karting à l’extérieur. Et il était totalement engagé. Je lui ai parlé pendant la pause et il m’a dit ’je devais le faire’. Charles lui a donné assez d’espace et il a réussi."

"Il y a énormément de choses qui se sont passées ensuite. Le circuit a réellement commencé à sécher et ces pneus n’aiment pas l’énergie, en particulier dans le premier secteur. Vous pouvez leur faire énormément de dégâts, et Max a juste contrôlé la glisse, contrôlé la température et pris soin de ces pneus."

"A la fin, il avait énormément d’avance. Max Verstappen a été exceptionnel cette année, après quelques courses difficiles en début de saison. Dans la façon dont il a piloté, dans la façon dont l’équipe a rebondi, il a dominé ce championnat."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos