Horner sur le règlement F1 2023 : ‘Ma femme dit que la taille, ça compte pas’

Il fustige surtout le timing de l’annonce

Recherche

Par Alexandre C.

27 août 2022 - 12:50
Horner sur le règlement F1 2023 : (...)

Un compromis a donc été trouvé par la FIA sur la règlementation l’an prochain : les planchers seront rehaussés de 15 millimètres pour des raisons de sécurité.

Initialement, Mercedes voulait 25, et Red Bull 10 seulement. Le compromis penche plutôt donc plus vers l’équipe de Milton Keynes.

Mais ce changement continue à ne pas satisfaire Christian Horner… qui emploie une expression bien imagée pour étayer son argumentaire.

« Ma femme me dit souvent que la taille, ça compte pas, alors je ne vais pas trop m’en faire pour 10 mm. »

« 25 contre 15 - nous devons vivre avec et c’est ce que c’est. »

Christian Horner fustige en particulier le timing de l’annonce, alors que le développement des F1 2023 est déjà lancé.

« C’est gênant de l’annoncer à ce moment de l’année, c’est incroyablement tard, mais c’est pareil pour tout le monde. »

« Nous avons fini par négocier sur un chiffre et nous sommes arrivés à un total qui... c’est le même pour tout le monde. »

La réglementation moteur satisfait Christian Horner

Au moins, le timing est le bon cette fois-ci concernant la réglementation de la prochaine unité de puissance à partir de 2026 : la FIA en a déjà annoncé les détails (voir notre article).

Au plus grand soulagement de Christian Horner...

« Il était extrêmement important d’obtenir des éclaircissements sur ce que seront exactement ces règles pour 2026. »

« Il y a donc eu beaucoup d’allers-retours sur ce règlement, car il ne s’agit pas seulement des spécifications techniques, mais aussi du règlement sportif et de l’introduction du règlement financier [avec les budgets plafonnés]. »

« Je suppose qu’avec toutes ces choses, des compromis doivent être trouvés et nous sommes heureux que les règlements soient maintenant publiés, que nous sachions maintenant comment concevoir un moteur exactement, avec les taux de compression fixés et d’autres architectures fixées qui ont légèrement évolué depuis le début des discussions. »

« Mais c’est une bonne chose d’avoir cette clarté maintenant pour se lancer dans l’aventure de 2026. »

Tombazis se justifie

Nikolas Tombazis, responsable des monoplaces de la FIA et visé par les propos de Christian Horner, s’est donc justifié : pourquoi donc la FIA a-t-elle agi et d’ailleurs pourquoi aussi tardivement ?

« Nous constatons qu’en général, avec l’augmentation des performances, il y a aussi une tendance à voir augmenter ce phénomène de marsouinage. »

« En même temps, les équipes en apprennent davantage à ce sujet et elles peuvent mieux le contrôler. »

« Ces règlements s’appliqueront jusqu’en 2025 inclus, avant de passer aux nouveaux règlements pour 2026, et nous avons estimé qu’il valait mieux agir tôt que d’être ici à discuter à nouveau de la même chose, dans un an, et ainsi de suite. »

« C’était donc la combinaison de tous ces facteurs. En plus, bien sûr, nous avons fait des compromis. Le Président [Mohammed Ben Sulayem] s’est fortement impliqué dans tous ces compromis et je pense donc que nous avons trouvé la bonne solution au final. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos