Horner : Nous avons osé apporter une évolution à Imola et ça a payé

Le format du weekend Sprint y était pourtant peu propice

Recherche

Par Paul Gombeaud

25 avril 2022 - 10:09
Horner : Nous avons osé apporter une (...)

Christian Horner a révélé que Red Bull avait apporté "une petite évolution" sur sa RB18 à Imola et que celle-ci avait fonctionné. Ce qui peut se croire étant donné que l’équipe a enregistré un doublé, son premier depuis le Grand Prix de Malaisie 2016.

En raison du format Sprint, il n’y avait qu’une seule séance d’essais libres avant les qualifications et de fait peu d’équipes pensaient apporter des évolutions à Imola. Mais Red Bull s’est finalement décidé à le faire et le résultat ne peut que leur donner raison.

Ferrari n’a de son côté toujours pas apporté la moindre évolution sur sa F1-75 cette saison, mais il n’est pas impossible que la Scuderia ne se décide à réagir suite à la riposte spectaculaire de sa rivale ce weekend.

La déception de Melbourne est donc oubliée à en croire Horner : "Absolument, nous avons attaqué tout le weekend et apporté une petite évolution. C’est l’un de nos meilleurs week-ends depuis nos débuts en F1. 58 points marqués sur 59 possibles (avec le Sprint) !"

"Beaucoup de gens nous ont dit : ’Vous ne devriez pas car il n’y a qu’une seule séance d’essais libres,’ mais nous avons cru en nous et ça a payé."

"Je pense que nous avons été malchanceux il y a deux semaines en Australie, mais nous sommes revenus en marquant le total maximum de points à un près, c’est une formidable riposte."

"C’était une course stressante sur le muret des stands en raison des conditions changeantes et tout peut arriver des ces situations là. Mais Max et Checo ont tous les deux réalisé du très bon travail."

Horner a particulièrement été impressionné par les "super départs" de ses "deux pilotes."

"Le côté gauche de la grille ne semblait pas offrir un avantage sur celui de droite, ce qui signifie que Max et Checo ont tous les deux réalisé un très bon envol et ont ensuite contrôlé la course."

"Checo a fait un passage dans l’herbe mais à part ça, il avait Charles (Leclerc) sous contrôle. C’était une très grande performance."

Ferrari a voulu riposter mais Leclerc a fauté

Pour mettre la pression sur Sergio Perez, Ferrari décidait d’arrêter Charles Leclerc et de le chausser de pneus tendres, avant que le Mexicain ne l’imite rapidement. Mais en voulant à tout prix remonter sur la Red Bull, le Monégasque en a trop fait et a fini par partir à la faute.

Lorsqu’on lui demande si cette stratégie avait surpris Red Bull, Horner estime "qu’ils étaient en difficulté avec leur pneu avant droit."

"Je pense qu’il se dégradait comme nous l’avions vu lors du Sprint et qu’ils avaient besoin de s’arrêter, nous avons ensuite couvert d’abord avec Checo puis avec Max."

"Nos gars ont réalisé des arrêts incroyables, je pense qu’ils sont allés encore plus vite que ce que nous avions déjà réussi cette saison. De la part de tout le monde sur la piste et à l’usine, c’était une performance magistrale."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos