Formule 1

Horner n’écarte pas la piste d’un rachat du programme Honda F1

Honda est aussi ouvert à la discussion

Recherche

Par Alexandre C.

9 octobre 2020 - 15:24
Horner n’écarte pas la piste d’un (...)

Un retour chez Renault fait partie des options envisagées par Red Bull pour son futur, après le départ de Honda fin 2021. Il faut dire que l’équipe de Milton Keynes se retrouvera bientôt sans unité de puissance si elle ne fait rien…

L’autre option est donc de racheter la propriété intellectuelle de l’unité de puissance Honda et de mener, en interne, le développement du moteur d’ici-là. Même s’il faudra, tout de même, gérer des ressources aussi dispersées au Japon, à Sakura.

Christian Horner envisage-t-il cette option ? Oui, comme toutes les autres, comme il l’a exprimé en conférence de presse aujourd’hui.

« C’est comme tout, il faut considérer toutes les possibilités, il faut être ouvert à toutes les possibilités. Nous avons vu dans ce sport que parfois l’inexplicable peut arriver. Et il est de notre devoir d’examiner quelle est la voie la plus compétitive à suivre en 2022. »

« Nous avons le temps, Honda nous a accordé ce temps. S’ils avaient pris cette décision au printemps de l’année prochaine ou à l’automne de l’année prochaine, le scénario aurait été bien pire pour nous. »

« Nous n’en sommes qu’à la moitié de notre relation avec Honda, et nous avons beaucoup progressé depuis le temps que nous sommes ensemble. Nous avons l’intention d’en faire beaucoup plus pendant la période qu’il nous reste à passer ensemble. »

« Et il est évident qu’il y a des questions plus importantes auxquelles il faut répondre d’ici la fin de l’année. »

De son côté, Masashi Yamamoto, le directeur général de Honda en F1, a laissé aussi toutes les portes ouvertes, sans trop s’avancer....

« Il se pourrait que la conversation avec Christian soit quelque chose que nous examinions plus en détail. Mais pour l’instant, rien n’est décidé »

Ce qui est certain selon Christian Horner, c’est que Red Bull recherche une solution compétitive. Cela veut dire, aussi, que Red Bull aura besoin d’un moteur en ligne avec ses aspirations pour rester en F1. Et ce ne sera pas l’unité de puissance Mercedes, comme Toto Wolff l’a déjà annoncé aujourd’hui.

« Une équipe comme Red Bull a de grandes aspirations. C’est une équipe gagnante, nous sommes la seule équipe de Formule 1 de l’ère hybride à avoir gagné avec deux moteurs, nous avons donné à Honda son premier podium, sa première victoire dans l’ère hybride, comme nous l’avons fait pour Renault. Nous devons donc peser toutes les options, et déterminer ce qui nous donnera le package le plus compétitif pour 2022 et au-delà. Nous avons un grand changement de réglementation qui s’annonce pour 2022. »

« Toto a clairement indiqué que Mercedes n’est pas disposé à fournir un moteur, ce qui limite notre choix à deux fournisseurs actuels dans ce sport. »

« Nous devons prendre le temps de faire ce qu’il faut. Nous voulons être compétitifs et nous voulons gagner des championnats du monde, c’est la raison pour laquelle Red Bull est dans le sport. C’est pour cela qu’elle est là et nous ne pouvons le faire qu’avec une unité de puissance compétitive. »

Red Bull

Honda

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less