Horner : Le sport ne doit pas être intimidé par le terrorisme

La bonne décision est de poursuivre selon lui

Recherche

Par Olivier Ferret

26 mars 2022 - 11:44
Horner : Le sport ne doit pas être (...)

Christian Horner soutient la décision de la Formule 1 de poursuivre le week-end du GP d’Arabie saoudite, affirmant que le sport "ne devrait pas être victime d’intimidation".

La deuxième manche du championnat 2022, le Grand Prix d’Arabie saoudite, a été plongée dans le doute vendredi lorsque le groupe rebelle houthi du Yémen a lancé une attaque au missile sur une installation pétrolière à seulement 10 kilomètres du circuit de Djeddah.

L’attaque a eu lieu lors des premiers essais libres, ce qui a entraîné un retard de 15 minutes avant le début des Libres 2 alors que les pilotes et les chefs d’équipe rencontraient le président de la F1 Stefano Domenicali et Mohammed Ben Sulayem de la FIA.

Une deuxième réunion a eu lieu dans la nuit, celle-ci a duré quatre heures avec les patrons de la Formule 1 et les pilotes se mettant d’accord pour poursuivre le Grand Prix, ce qui a été confirmé ce matin avec le communiqué de la F1 d’un côté, du GPDA de l’autre.

Le patron de l’équipe Red Bull estime que c’est la bonne décision.

"Je pense que le sport doit être solidaire, collectivement," commente le Britannique.

"Tout acte de terrorisme ne peut être toléré, et le sport ne doit pas être intimidé dans une position où une situation comme celle-là n’est tout simplement pas acceptable."

"La F1 et la FIA s’en occupent sérieusement et il y a eu toutes les assurances des organisateurs et des autorités saoudiennes que nous allons pouvoir courir en sécurité."

Le patron de l’équipe McLaren, Andreas Seidl, admet lui que s’il soutient aussi la décision, il est toujours forcément inquiet.

"C’était une situation très préoccupante pour nous tous. Il était donc important d’avoir le dialogue avec la Formule 1 pour comprendre quelles informations ils avaient."

"Stefano Domenicali nous a assuré que les autorités ici sont au courant de l’incident, ont enquêté et qu’il n’y a aucun problème de sécurité avec la poursuite de l’événement ici, donc nous nous appuyons sur ces informations et c’est pourquoi nous sommes revenus dans le paddock."

"Bien sûr, ce n’est pas rassurant d’entendre parler d’un incident comme celui-ci pas loin de la piste. Mais nous devons maintenant simplement nous fier aux informations que nous avons reçues. Nous sommes convaincus que la Formule 1 prendra les bonnes décisions."

Quant au PDG de Williams, Jost Capito, il a insisté sur le fait qu’il se sent toujours "en sécurité" et pense que toute son équipe l’est aussi.

"Il a été discuté de la sécurité. On nous a assuré que c’est sûr partout où il y a des gens. Oui il y a eu de nombreuses attaques ces derniers temps dans le pays mais dans des zones inhabitées ou visant des installations."

"Mais tous les ministres saoudiens sont ici et s’ils n’étaient pas en lieu sûr, ils seraient certainement les premiers à ne pas venir."

F1 - FOM - Liberty Media

Red Bull

McLaren

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos