Horner juge que Hamilton est également fautif à Djeddah

"Lewis donne tout ce qu’il reçoit"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 décembre 2021 - 10:46
Horner juge que Hamilton est également

Christian Horner, le directeur de Red Bull, juge que Lewis Hamilton a lui aussi cherché le contact avec Max Verstappen au moment où le pilote Mercedes F1 a pris la tête de la course. Selon lui, le rival de son pilote n’est pas innocent, même si la course a mis en avant plusieurs fautes de Verstappen.

"Je vous demanderais de regarder Lewis dans le dernier virage, où il pousse Max hors de la piste de la même manière. Tout pilote qui est passé par le karting ou qui a couru dans n’importe quelle catégorie sait que c’est de la course rude" explique Horner."

"C’est ainsi que ces enfants ont couru tout au long de leur carrière et Lewis donne tout ce qu’il reçoit. Il est très rusé dans la façon dont il le fait parfois. Mais regardez le dernier virage quand il a fait sortir Max. Il y avait un autre virage dans lequel il a ouvert le volant, et il était dans les virages 1 et 2."

"Ce sont deux gars qui se battent sur des marges si fines qu’ils poussent à la limite. Si vous ne voulez pas qu’ils aient la possibilité de rouler large, mettez des bacs à graviers en bord de piste."

Horner juge toutefois que son pilote n’a rien fait de mal, et rappelle que "plus ou moins toutes les décisions ont été contre nous". Il juge que Verstappen s’est battu "comme un gladiateur" mais que "la chance est du côté de Lewis en ce moment. [Esteban] Ocon a roulé sur son aileron avant au départ, et Lewis a touché l’arrière de Max."

Les commissaires ont puni Verstappen de 10 secondes pour avoir freiné en ligne droite pour rendre sa place à Hamilton. L’action a eu lieu juste avant une zone DRS, et Verstappen voulait en tirer un bénéfice, ce qui n’est pas autorisé par le règlement, si l’on s’en tient à la jurisprudence de la Belgique 2008.

Pour Horner cependant, Verstappen n’était pas en tort : "Je ne sais pas ce que Lewis faisait parce que Max essayait de céder la place comme l’avait demandé la direction de course, il a relâché et vous pouvez l’entendre."

"Il était clair que nous essayions de laisser la place et nous avons informé la direction de course. Je ne sais pas si Lewis ne voulait pas passer avant la zone DRS, mais c’était très étrange de le voir aller directement toucher l’arrière de Max."

Verstappen ne devait pas gagner de place en laissant passer Hamilton

Une interprétation des faits qui ne plait pas à Mercedes F1. En effet, Andrew Shovlin, l’ingénieur de piste en chef, explique que Hamilton a été surpris, ne sachant pas ce qu’allait faire son rival.

"En regardant la vidéo dans la voiture, vous pouvez voir pourquoi Lewis avait un problème avec ça. Max était en plein milieu de la piste qui fait presque exactement trois voitures de large" explique Shovlin.

"Il n’avait aucun moyen de savoir si Max allait aller à gauche ou à droite, Max est resté bien au centre et a freiné fort, et Lewis était à environ 50 bars de pression de freinage. La voiture était à la limite du freinage pour essayer de ne pas entrer dans l’arrière de Max, il a fait tout ce qu’il pouvait faire pour l’arrêter."

"Ce n’est pas l’endroit où quelqu’un s’attendrait à ce que son rival le laisse passer. Et si vous laissez passer votre coéquipier, nous savons tous comment vous procédez. Si vous devez rendre une position, ça ne doit pas être factuellement différent, vous devez abandonner la position."

Red Bull

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos