Formule 1

Horner joue sur les faits et accuse les Mercedes

Il note les progrès d’Albon

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 octobre 2019 - 09:02
Horner joue sur les faits et accuse (...)

Christian Horner ne cachait pas sa déception à l’issue du Grand Prix du Mexique. Avec les deux Red Bull aux quatrième et cinquième places sur la grille, l’Anglais espérait mieux.

Max Verstappen a été impliqué dans un accrochage avec Lewis Hamilton et a subi une crevaison en attaquant Valtteri Bottas, ce qui l’a renvoyé en fond de peloton. Il est ensuite remonté jusqu’au sixième rang, non sans quelques luttes difficiles.

"Nous avions une voiture très rapide en course, c’est vraiment dommage" regrette Horner. "Max a fait une course solide pour revenir en sixième place, c’est frustrant car on aurait pu signer un très bon résultat."

"En qualifications, on avait déjà couvert la pénalité, et je pensais qu’on pourrait se rattraper, Max était en lutte avec Lewis, et pour moi ce n’est pas un incident de course. Puis il a été très malchanceux avec la crevaison. Certains jours, certaines choses ne vont pas dans votre sens, et un autre jour, il aurait été un héros."

Horner ne semble pas emballé par la course d’Alex Albon, qui a pourtant terminé cinquième malgré une stratégie manquée face aux Mercedes et Ferrari : "C’était une course plutôt correcte de la part d’Alex, nous avons tenté une stratégie à deux arrêts."

"Il s’est rapidement avéré que la stratégie à un seul arrêt était meilleure et malgré son bon rythme, il n’a pas pu rattraper le temps perdu. Il a perdu beaucoup de temps à cause d’une McLaren, sans quoi on aurait pu faire l’undercut sur Lewis. Il apprend toujours et s’adapte, il se rapproche toujours un peu plus."

En réalité, c’est surtout les Ferrari qui étaient visées par cette tentative d’arrêt anticipé pour Albon, puisque la stratégie à un seul arrêt de Hamilton n’aurait jamais permis au Thaïlandais d’aller chercher le pilote Mercedes.

Revenant ensuite sur l’incident du départ, Horner explique en détails ce qu’a subi Verstappen : "Après un bon départ, Max était dans une lutte acharnée roue contre roue avec Lewis et il a fini par perdre des places car il a été contraint de passer par l’herbe."

Et d’enchaîner avec une contre-vérité totale : "Alors qu’il revenait dans le peloton, Valtteri [Bottas] a touché le pneu arrière de Max avec son aileron et lui a causé une crevaison. Il a dû faire un tour complet avec une crevaison et s’arrêter pour des pneus durs, et sa course était finie car il a fait 66 tours avec un train de pneus."

Une affirmation incroyable puisque la crevaison de Verstappen a eu lieu trois tours après les incidents avec Hamilton, lorsqu’il a attaqué Bottas pour le gain de la sixième place. Une attaque très optimiste que le Finlandais a tenté d’éviter avec un coup de volant vers l’extérieur, effectué trop tard pour éviter le contact et causer la crevaison.

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less