Formule 1

Horner et Marko voient un incident de course entre Verstappen et Hamilton

Red Bull ne blâme pas le rival de son pilote

Recherche

Par Emmanuel Touzot

12 septembre 2021 - 18:01
Horner et Marko voient un incident (...)

Christian Horner, le directeur de Red Bull, juge que ni Lewis Hamilton, ni Max Verstappen n’étaient à blâmer lors de leur accrochage à Monza. Il estime que le pilote Mercedes F1 n’a pas laissé assez de place, mais ne pense pas qu’il faille le pénaliser.

"Le plus important aujourd’hui est que le Halo a fait son travail, car c’est un accident étonnant, Dieu merci personne n’a été blessé" a déclaré Horner.

"Maintenant, je suis déçu que Toto dise que ce serait une faute tactique. Je pense que Max a le droit d’avoir plus d’espace pour travailler dans le virage 2, mais je pense que l’on pourrait voir ça comme un incident de course."

Selon Horner, les deux pilotes ont leurs torts : "Je pense que l’on pourrait dire que Max aurait pu lâcher et passer un peu plus à gauche, et l’on peut dire que Lewis aurait pu lui donner plus d’espace. Faire pencher la responsabilité d’un côté ou de l’autre est difficile dans cet incident."

"Max avait la bonne dynamique, il avait assez d’espace à l’extérieur. Lewis lui a laissé assez de place au virage 1 et je pense que d’après nous, peut-être que Lewis a trop refermé au virage 2. C’est très frustrant d’abandonner."

L’arrêt au stand raté n’a pas affecté Verstappen

Verstappen était largement devant Hamilton avant les passages aux stands, et un arrêt totalement raté dans le clan Red Bull. Horner défend son équipe : "Nous avons fait une erreur humaine lors de l’arrêt au stand."

"Malheureusement, je crois que c’était à l’avant droit, la roue était fixée mais la voiture n’a pas été relâchée. Je ne pense pas que l’arrêt lent ait pu affecter son jugement."

Helmut Marko prône lui aussi l’incident de course, même s’il émet le même reproche au sujet de Hamilton : "C’était un incident de course. Max était à l’intérieur et n’avait pas assez de place. En résultat, il a été envoyé sur les vibreurs, puis dans la voiture de Hamilton."

"Aucun des deux n’a voulu laisser de la place. C’est pour cela que c’était un incident de course. On ne peut pas accuser un des deux pilotes que ce soit intentionnel. Le résultat final n’est pas celui que quiconque voulait" conclut le consultant Red Bull.

Red Bull

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less