Formule 1

Horner avertit Pérez : les consignes d’équipe sont la norme en F1

En réponse aux commentaires du Mexicain

Recherche

Par Alexandre C.

6 novembre 2021 - 08:01
Horner avertit Pérez : les consignes (...)

Jamais un Mexicain n’a remporté son Grand Prix national et dans la Red Bull, Sergio Pérez a sûrement une voiture permettant de faire entrer le stadium de Mexico en fusion ce dimanche. Mais… Red Bull va-t-elle l’autoriser à gagner alors qu’il y a surtout un titre à jouer du côté de Max Verstappen, face à Lewis Hamilton et Mercedes ?

Or Sergio Pérez n’a pas dit qu’il s’effacerait derrière son chef de file en toute circonstance, renvoyant la balle à dimanche : en clair, il est réticent à accepter des consignes d’équipe.

La tentation est grande mais Christian Horner risque bien de remettre les pendules à l’heure : s’exprimant dans le paddock de Mexico, le patron de Milton Keynes a précisé les conditions dans lesquelles Sergio Pérez devrait céder la victoire. Et l’option raisonnable des consignes d’équipe semble prendre le pas.

Il n’y aura pas de jurisprudence Mexique pour Sergio Pérez.

« C’est vraiment difficile comme choix. Notre objectif principal est de remporter les deux championnats, et les deux pilotes connaissent la tâche à accomplir pour y parvenir. »

« Mais, bien sûr, tant de scénarios, tant de "et si", peuvent se produire. Cela dépendrait de la position de nos adversaires. »

« Donc vous ne pouvez pas l’exclure, vous ne pouvez pas l’exclure. Notre préférence serait de voir si Checo [Perez] est dans cette position pour qu’il gagne sa course à domicile... il n’y a pas de meilleur résultat pour tout pilote à domicile, mais en tant qu’équipe, nous devons garder un œil sur ces deux championnats. »

« L’enjeu de cette course est le même que celui de n’importe quelle autre course, avec le même nombre de points attribués et, par conséquent, nous la traitons comme n’importe quelle autre course. »

L’ancien pilote de Red Bull, Sebastian Vettel, a dit que personnellement il était loin d’être un fan des consignes d’équipe... et Christian Horner le recadre alors.

Et en s’adressant à Sebastian Vettel, on sent que Christian Horner parle en réalité à Sergio Pérez !

« Sebastian a bénéficié et a reçu des consignes d’équipe. »

« Les consignes d’équipe font partie d’un sport d’équipe La Formule 1 ne concerne pas seulement les pilotes, les pilotes sont un élément de l’équipe, leur contrat est avec l’équipe et le championnat des constructeurs a un poids égal voire plus important. Peut-être pas pour le prestige, mais parce que c’est là que l’argent est versé. »

« Les pilotes font partie de l’équipe et nous fonctionnons comme une équipe et c’est pourquoi les consignes d’équipe sont parfois nécessaires dans l’intérêt du sport. Je ne doute pas que vous verrez de plus en plus de cela à la fin de ce championnat au cours des cinq courses restantes. »

« Nous l’avons vu jusqu’à présent et nous le verrons, au fur et à mesure que les équipes s’affrontent, que ce soit pour la première place des pilotes ou des constructeurs, ou la troisième place des constructeurs, ou encore les batailles qui vont au-delà, la Formule 1 est un sport d’équipe. Tout le monde a son rôle à jouer au sein de cette équipe. »

Si Sergio Pérez pourrait éventuellement laisser passer Max Verstappen en course, en revanche, en qualifications, Christian Horner a exclu l’hypothèse de voir son second pilote donner l’aspiration à Max Verstappen dans la grande ligne droite.

« Sur ce circuit, vous avez plus de chance de tout faire foirer que de tout faire bien.

« Donc ce n’est pas quelque chose que nous avons fait auparavant ici. Je pense que les deux pilotes vont se concentrer pour faire la meilleure qualification possible sans faire de faux pas ou se faire des croche-pattes entre eux. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less