Formule 1

Honda sort de sa réserve habituelle concernant le crash de Silverstone

Des craintes pour la suite du championnat

Recherche

Par Olivier Ferret

22 juillet 2021 - 10:14
Honda sort de sa réserve habituelle (...)

Même le très discret personnel de Honda F1 prend part maintenant à la controverse entourant l’accident du leader du championnat, Max Verstappen, à Silverstone dimanche dernier.

Interrogé sur ce qu’il dira lorsqu’il croisera Toto Wolff dans le paddock en Hongrie, le patron de Honda F1, Masashi Yamamoto, répond qu’il n’a pas du tout été impressionné par le comportement agressif de Lewis Hamilton et son empressement à vouloir absolument dépasser Verstappen dès le premier tour.

"Je voudrais lui dire que le virage 9 a été très dur à encaisser pour nous. En fin de compte, je pense que c’est un incident de course, il n’y a rien d’intentionnel. Mais notre adversaire est une personne qui a remporté le championnat sept fois, pas un pilote qui a l’opportunité d’aller chercher une première victoire sur un dépassement osé."

Verstappen aurait-il pu laisser Hamilton terminer son dépassement ? Yamamoto ne le voit pas ainsi.

"Je pense que Max pensait qu’il était capable de rester devant sans le toucher. En d’autres termes, je ne pense pas que Max pensait qu’il risquait d’y avoir une collision. Au contraire, je pense que Lewis avait plus de temps pour le tenter que dans le premier tour. Et puis quand il l’a fait avec Leclerc en fin de course, ce n’était pas aussi dur qu’avec Max, non ?"

"J’ai l’impression qu’il aurait pu avorter avec Leclerc à tout moment, mais avec Max dans le premier tour, il a agi comme s’il n’y avait qu’une seule chance dans ce Grand Prix. C’est comme ça. Si je peux dire une dernière chose, je dirai que c’était une course difficile, n’est-ce pas ?"

Red Bull a révélé que le châssis de Verstappen était une perte totale, mais l’étendue des dommages au moteur Honda n’est toujours pas clair.

"Je prie juste pour que l’unité de puissance puisse être sauvée. Je ne veux pas penser à un changement de moteur, à une pénalité. Si nous devons changer de moteur, nous devrons réfléchir à la possibilité de courir à nouveau avec le premier moteur et utiliser un peu plus le troisième moteur."

"Il n’y a que trois moteurs par an, il est donc essentiel de bien faire les choses. Je suis inquiet quand je pense à la bataille pour le championnat."

Honda

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less