Formule 1

Honda reconnaît être sous pression après avoir signé avec Red Bull

Mais c’est aussi une grande chance pour Masashi Yamamoto

Recherche

Par A. Combralier

6 mars 2019 - 16:50
Honda reconnaît être sous pression (...)

Directeur du département sport automobile de Honda, Masashi Yamamoto peut souffler un grand coup : les essais hivernaux se sont déroulés sans accroc avec Red Bull et Toro Rosso ; l’unité de puissance japonaise affiche une fiabilité rassurante, même s’il faudra encore confirmer sur le plan de la performance.

Selon Masashi Yamamoto – et ce n’est pas surprenant – le courant passerait à merveille entre les deux entreprises. Une même soif de victoires les unirait…

« Tout le processus de décision et d’exécution de Red Bull est fondé sur cette pensée : Comment pouvons-nous gagner la course et le championnat ? » se réjouit le Japonais.

« C’est toujours leur première priorité, en toute circonstance. Tout le monde dans l’équipe travaille pour atteindre un tel objectif, très clair. Cette impression n’a pas varié. C’est une pure écurie de course et nous sommes excités de travailler avec eux. »

« Etre le partenaire d’une si grande équipe comme Red Bull, c’est une grande source de pression pour Honda, mais aussi une très grande chance. Nous croyons que nous pouvons avoir une bonne relation avec eux, une communication ouverte, avec un respect mutuel, comme nous l’avons construit avec Toro Rosso. »

« Nous ne savons pas si nous pourrons immédiatement concourir au niveau des meilleurs, jusqu’à ce que nous voyions effectivement nos voitures rouler en Grands Prix. Mais je crois fermement que c’est un partenariat avec lequel nous pouvons progresser ensemble. »

Honda a pourtant pris un risque en signant avec Red Bull. Masashi Yamamoto n’a-t-il pas craint de subir un sort pareil à celui de Cyril Abiteboul – être régulièrement vilipendé dans la presse ?

« En termes de pression, nous savions dès le début de nos discussions qu’ils étaient une grande équipe, et que tous les fans et les médias plaçaient de grandes attentes en eux ; donc pour être honnête, il n’y avait pas beaucoup de changement, nous y étions prêts. »

« Nous ressentions, pour moitié, une grande pression, mais pour une autre moitié, beaucoup de positif sur ce qui allait venir. »

Maintenant que Red Bull est devenue la priorité de Honda, Toro Rosso va-t-elle passer au second plan ?

« Nous visons la même chose pour les deux écuries : obtenir des meilleurs résultats tout au long de l’année. Nous continuerons à travailler dur dans le développement pour introduire les évolutions durant la saison, comme prévu. Mais nous voulons aussi gagner des courses. Nous voulons faire de cette saison l’année durant laquelle nous parviendrons à défier les meilleurs. »

Red Bull

Honda

expand_less