Formule 1

Honda installe quatre nouveaux moteurs pour Bakou

Les pénalités approchent chez Red Bull et Toro Rosso

Recherche

Par Emmanuel Touzot

24 avril 2019 - 09:24
Honda installe quatre nouveaux (...)

Honda arrive à Bakou avec une volonté de faire mieux que l’année dernière, où la puissance du bloc japonais était encore beaucoup trop limitée sur les longues lignes droites du circuit urbain. Cette année, les choses pourraient se passer mieux grâce au travail effectué et au déficit moindre en ligne droite.

"La quatrième manche du championnat se déroule sur le circuit urbain le plus rapide du calendrier" explique Tanabe. "Les principales caractéristiques de la piste de Bakou sont la ligne droite principale, d’une longueur de plus de 2 kilomètres, et les nombreux virages à angle droit, typiques d’un circuit urbain."

"Du point de vue de la moteur, la longue ligne droite signifie que la gestion de l’énergie est un facteur important et nous utiliserons les leçons que nous avons apprises ici l’année dernière pour optimiser nos réglages."

Il explique de manière surprenante que les quatre voitures auront un nouveau moteur à combustion interne ce week-end, pas grâce à une grosse évolution, mais plutôt pour régler un problème de qualité, qui touchait l’ensemble des voitures et a été trouvé sur celle de Daniil Kvyat.

"Ce week-end, nous présenterons la deuxième spécification de notre moteur à combustion interne (ICE) dans les quatre voitures dès le début du week-end. L’une des raisons de l’amener à cette course est que nous avons découvert que le problème de moteur de Kvyat en Chine était dû à un problème de contrôle de qualité."

Il se veut toutefois rassurant sur les bienfaits de ce changement précoce : "Les principaux avantages de la Spec 2 sont l’amélioration de la durabilité et de la durée de vie, et une meilleure fiabilité. Il offre également une légère amélioration des performances."

Pour les pilotes Red Bull, ce sera le deuxième ICE utilisé cette saison, tandis que les pilotes Toro Rosso utiliseront leur troisième. Le quota étant limité à trois pièces par saison, les pénalités se profilent déjà pour les quatre pilotes.

Honda

expand_less