Formule 1

Honda F1 introduit une nouvelle batterie très prometteuse à Sotchi

Plus performante mais aussi plus légère

Recherche

Par Alexandre C.

25 septembre 2021 - 08:27
Honda F1 introduit une nouvelle (...)

La batterie est une pièce importante des actuelles unités de puissance hybrides en F1 ; mais depuis l’été dernier, Honda n’avait pas introduit d’évolution en la matière. Et même depuis 2015, cette pièce n’avait pas connu de nouveaux développements vraiment significatifs.

C’est chose faite à l’occasion de ce Grand Prix de Russie ce week-end : Honda apportera une nouvelle batterie avec de franches innovations.

En clair, l’évolution permettra à la batterie d’apporter de l’énergie au MGU-H et au MGU-K avec plus d’efficience et de fiabilité, afin de maximiser le déploiement de l’énergie ; les pilotes pourraient utiliser l’énergie supplémentaire de cette batterie quelques dixièmes de secondes de plus par tour. Cerise sur le gâteau, la pièce sera aussi bien plus légère : cela représente un gain certain puisque le poids minimum d’une batterie est de 20 kg, soit plus de 2% du poids total des F1 avec le plein.

Toyoharu Tanabe en a dit plus sur cet atout supplémentaire dans la manche de Red Bull et de Max Verstappen cette année.

« L’une des raisons pour l’arrivée tardive de cette évolution est que nous n’avons pas assez d’expérience ou de technologie pour développer la cellule par nous-mêmes. »

« Mais nous avons collaboré avec la R&D de la production de masse de Honda, qui a un projet clé pour améliorer le développement de la batterie, et nous avons ensuite introduit cette dernière technologie de cellule de batterie dans la Formule 1 comme cas pilote. »

« Maintenant, nous pouvons introduire cette nouvelle technologie développée par Honda, sur la piste. »

Un soutien de l’usine Honda à Sakura, plus de 10 nationalités travaillant sur ce projet, un avantage certain en performance ou fiabilité : la dernière évolution de Honda pour son passage en F1 n’est pas là pour faire semblant.

« La technologie de cette batterie est, comparée au moteur interne, assez nouvelle et nous devons choisir comment l’utiliser. »

« Nous devons tenir compte de l’environnement d’utilisation de la Formule 1. Donc un stress élevé, des forces G élevées, la température, tout. Il s’agit principalement du développement d’un matériau, et le temps d’évaluation est long. Une fois que vous avez fixé les spécifications, nous évaluons la durabilité et la dégradation. »

« De même, une fois que nous avons créé la cellule, nous devons effectuer un test de forces G exigeant pour la sécurité. De même, la durabilité électrique, il faut voir comment l’avoir tout au long de l’année. C’est pourquoi le développement prend beaucoup de temps. »

Et alors que Honda va se retirer de la F1, introduire cette pièce avant la fin d’année était crucial : car avec une présence diminuée des Japonais l’an prochain (même si Red Bull pourra toujours compter en partie sur leur soutien technique), Milton Keynes aurait pu se retrouver franchement démuni, surtout avec le gel des moteurs. Toyoharu Tanabe en était conscient aussi.

« Si vous avez des problèmes ou quelque chose, ou pour optimiser la gestion de l’énergie, cela peut être difficile, surtout si nous avons des problèmes de jeunesse. Honda ne pourrait pas aider directement. »

« Donc, c’est bien pour nous d’introduire maintenant et puis d’acquérir de l’expérience - et d’améliorer notre performance dans cette partie de la saison étant donné la compétitivité entre les meilleures équipes. Il y a deux avantages pour nous. »

Honda

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less