Formule 1

Honda de retour en F1 ? Yamamoto ‘l’espère’ et ‘s’y attend’

Mais quand ? Et pourra-t-il convaincre le PDG ?

Recherche

Par Alexandre C.

11 janvier 2022 - 16:26
Honda de retour en F1 ? Yamamoto (...)

En 2022 Honda continuera à aider, en coulisses, Red Bull dans l’exploitation de son unité de puissance, accompagnant ainsi le projet Red Bull Powertrains. Mais à moyen terme, il est clair que Honda quittera la discipline.

Cela peut paraître un paradoxe dommageable pour la firme japonaise : pourquoi quitter le sport alors que Honda avait finalement réussi à construire un des meilleurs moteurs du plateau ? Pourquoi ne pas continuer à tirer profit des dividendes du dur labeur, qui plus est dans une période de gel moteur qui minimisera les dépenses ?

Enfin, pourquoi prendre le risque de voir l’expertise Red Bull-Honda profiter, à l’avenir, à Volkswagen qui pourrait nouer, avec Porsche, un partenariat avec Milton Keynes ?

Ces éléments n’ont pas ému le haut-management de Honda, au Japon, qui a décidé de concentrer les ressources vers l’électrique.

Pour autant Masashi Yamamoto, directeur général du sport automobile chez Honda, espère que ses supérieurs reconsidèreront leur décision dans les années à venir (ou avant ?).

Comme il l’a confié à la FOM, il espère, et même s’attend, à voir Honda revenir (bientôt ?) en F1 ! Pour contrer Volkswagen ?

« Personnellement, j’espère et je m’attends à ce que Honda revienne en Formule 1. »

« Cela dépend de la passion des jeunes de Honda pour le sport automobile et de leur capacité à convaincre les dirigeants de revenir. Mais l’histoire se répète, alors j’espère que cela peut arriver. »

Reste à voir le poids réel de Yamamoto dans les instances de décision de Honda. Mais nul doute que sa voix compte...

Yamamoto usera ainsi de l’argument suivant qui se dessine dans ses propos : pourquoi jeter à la poubelle le travail de tant d’années ? Pourquoi ne pas récompenser l’effort et tirer profit de l’immense tâche réalisée depuis 2015, après le lancement si difficile du projet F1 avec McLaren ?

« Même si nous avons dû faire face à des difficultés logistiques, en partie dues à la pandémie de Covid-19, au cours de notre dernière saison, nous nous sommes battus avec des rivaux très forts et nous sommes sortis vainqueurs. »

« Cela est dû au travail acharné de tous nos ingénieurs et mécaniciens, et pas seulement de ceux qui sont sur le circuit. Ils n’ont jamais abandonné, même dans les moments les plus difficiles, et ont réalisé de nombreuses percées technologiques en cours de route. »

« Nous avons pu prouver la validité et l’efficacité de notre technologie et les capacités de notre personnel. Bien sûr, nous n’aurions pas pu obtenir ces résultats sans le rôle majeur joué par nos grands partenaires, Red Bull Racing avec qui nous avons remporté le titre et aussi Scuderia AlphaTauri, qui nous a accueillis avec un esprit ouvert, nous permettant d’avancer ensemble après trois années difficiles. »

« Nous pouvons dire que ce projet a été un succès puisque nous quittons ce sport en ayant aidé Max Verstappen à remporter le championnat du monde des pilotes. »

Le projet Honda aurait pu s’arrêter aussi en 2017, quand McLaren a décidé de casser son partenariat moteur. Mais Yamamoto n’en veut pas à Woking.

« Nous ne devons pas oublier McLaren, avec qui cette ère a commencé en 2015, et tous les pilotes qui ont travaillé avec nous, en fournissant toujours le maximum d’efforts pour obtenir les meilleurs résultats possibles. »

Honda

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less