Formule 1

Hill : Senna a changé l’approche des pilotes en F1

Une implication beaucoup plus intense

Recherche

Par Emmanuel Touzot

4 mai 2019 - 12:38
Hill : Senna a changé l'approche des (...)

Damon Hill a fait équipe avec Ayrton Senna pendant quelques mois seulement, du jour où le Brésilien a rejoint Williams, jusqu’à son tragique décès au début du mois de mai. Mais le Britannique, champion du monde en 1996, a eu l’occasion de découvrir l’aura de Senna, qui n’avait rien d’usurpé.

"Toute ère a quelqu’un qui a changé le sport et je pense qu’il était une de ces personnes" révèle Hill. "Il a changé le sport, il a changé son approche. Il était bien plus agressif et impliqué, au point d’être presque de la folie. Mais il avait une telle confiance en soi, et je pense que ça a inspiré du monde, je pense que les gens étaient fascinés par lui."

"C’était un choc quand il est arrivé en Formule 1 car il était audacieux. Je crois que c’est pour cela que chacun voulait l’avoir dans son équipe, car tout le monde savait que c’était un gars qui donnerait absolument tout pour tirer le maximum de la voiture."

Une absence de demi-mesure qui avait parfois ses limites, mais faisait son effet auprès des fans, tout en donnant régulièrement des résultats : "Parfois ça se passait mal, parfois il allait trop loin, mais les fans l’aimaient et il était un grand symbole d’espoir et de succès pour les Brésiliens, et pour les gens autour du monde."

"Il avait quelque chose d’unique et il ne prenait pas les choses à la légère, c’était quelqu’un de très sérieux. Il n’était pas là pour s’amuser, il était là pour faire le boulot. C’était assez intimidant de ce point de vue là. Mais quelle que soit son attitude hors piste, c’était soutenu par ses résultats. Ce n’est pas comme s’il se donnait un genre, c’était du sérieux."

Johnny Herbert, pilote de Formule 1 dans les années 90, a affronté Senna à plusieurs reprises, du karting à la discipline reine, et se souvient d’un pilote à l’approche totalement différente de ce qui était conventionnel à cette époque : "Je le connaissais depuis le karting et la première chose que je me rappelle, c’est ce qu’il faisait différemment des autres. Il pensait toujours différemment."

Selon Herbert, la force de Senna était de souder l’équipe autour de lui, ce qui lui permettait de ne faire qu’un avec sa monoplace : "Cette force lui permettait de tirer le maximum de l’équipe, et il était capable de produire la voiture la plus pure, ce qui lui permettait de montrer des talents tels que ceux vus à Donington Park en 1993."

"Ce type de talent est très rare. Ce talent pur qu’il avait semblait fonctionner sous la pluie, sur le sec, en course, en qualifications. Il était presque comme l’ensemble complet. C’était toujours un défi pour lui, et je pense que ce défi était de montrer qu’il était le meilleur."

expand_less