Hill : Schumacher avait besoin de ’regarder vers l’abîme’ de la F1

"En Formule 1, vous découvrez vraiment toutes vos limites"

Recherche

Par Olivier Ferret

21 juillet 2022 - 08:00
Hill : Schumacher avait besoin de (...)

Le champion du monde 1996, Damon Hill, a déclaré que parfois "regarder vers l’abîme" peut aider un pilote de Formule 1, Mick Schumacher en étant un exemple.

Après avoir connu un début de saison très moyen, le pilote de 23 ans semble maintenant avoir fait une percée, terminant 8e à Silverstone avant d’enchaîner avec une 6e place en Autriche.

Cette double entrée dans les points est le déclic qui était nécessaire.

"Il lui fallait quelque chose de nouveau, quelque chose de différent, quelque chose de mieux," explique Hill.

"Et parfois, il peut s’agir simplement de regarder vers l’abîme de la réalité de ce sport, c’est-à-dire que vous pourriez ne plus être en Formule 1 et cela peut vous stimuler. Il avait besoin de ça pour prendre conscience. Vous pouvez vous allonger dans votre lit la nuit et vous dire ’merde, ça pourrait vraiment arriver, je pourrais perdre ma place’."

Bien qu’il s’agisse de la deuxième saison de Schumacher en Formule 1, il a été demandé à Hill si l’on pouvait considérer que c’était vraiment comme sa première, car en 2021, la Haas roulait bien derrière toutes les autres.

"Oui, je pense. Dans sa 1ère saison de F2, dans sa carrière aussi, il avait l’air d’apprendre lentement, mais il y arrivait toujours lors de la 2e. Il en est au même stade mais sa Haas de l’an dernier était vraiment loin," répond Hill.

"Et si vous le comparez à son père, évidemment, Michael Schumacher, qui était là, tout de suite, ça fait mal. Mais je pense que Mick mérite d’avoir du répit, je pense qu’il a eu beaucoup de choses à gérer en grandissant. Et il montre qu’il sait appliquer son intelligence, c’est un gars très intelligent. Et je suis sûr que les critiques ont eu un effet, mais pas un effet négatif."

Schumacher se retrouve également aux côtés d’un coéquipier expérimenté en Formule 1 pour la première fois cette saison, à savoir Kevin Magnussen. Hill estime que cela a été un "choc dans le système" pour Schumacher et cela lui a fait comprendre qu’il devait élever son niveau de jeu.

"Avoir un coéquipier comme Kevin a été un choc dans son système. Parfois, cela peut vous faire reculer, puis vous devez vous recentrer. Et soudain, vous réalisez que wow, la Formule 1 est vraiment la catégorie de course la plus difficile, la compétition est si féroce, si intense. Mais vous devez redéfinir vos objectifs. Vous pensez que vous faites de votre mieux, vous pensez que vous donnez tout, mais ensuite vous réalisez que vous êtes en fait sous-performant par rapport à vos véritables capacités et que vous devez vraiment creuser profondément en vous. En Formule 1, vous découvrez vraiment toutes vos limites."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos