Hill : La FIA n’avait pas forcément besoin d’écarter Masi

La structure du poste et son exposition sont le problème selon lui

Recherche

Par Paul Gombeaud

8 mars 2022 - 09:07
Hill : La FIA n'avait pas (...)

Damon Hill, champion du monde de Formule 1 en 1996, estime que la FIA n’était pas obligée d’écarter de Michael Masi du poste de directeur de course cette année.

L’Australien était bien entendu sous le feu des projecteurs depuis le Grand Prix d’Abu Dhabi 2021, après que certaines de ses décisions aient eu l’impact que nous connaissons aujourd’hui. Il a depuis été remplacé par Niels Wittich et Eduardo Freitas, qui occuperont le poste par alternance.

"Etait-il nécessaire de le sacrifier ?" s’est interrogé Hill.

"Je suis désolé pour lui. Certains pilotes ont affirmé qu’il avait fait du bon travail dans des conditions compliquées. Personnellement, je pense que le problème vient de la structure de son poste en plus du fait que celui-ci soit très exposé."

"Je ne dis pas que ce qui s’est passé est juste, mais nous avons clairement vu durant la saison qu’il y avait de la confusion concernant certaines prises de décisions et que les équipes via leurs dirigeants mettaient beaucoup de pression."

"Bien sûr, il y avait encore plus de pression du fait de passer à la télévision et parce que les discussions avec les directeurs d’équipes étaient diffusées."

"S’ils ont réglé ce dernier aspect, je ne comprends pas pourquoi ils avaient besoin de se débrasser de Michael. Mais vous pourriez également dire que, considérant son implication dans l’incident, le garder aurait été controversé. Honnêtement, on peut donc dire que l’année dernière n’a pas offert une fin heureuse et c’est vrai selon plusieurs perspectives."

"Max Verstappen et Lewis Hamilton nous ont offert un magnifique spectacle l’année dernière, et tous les autres ont également bien couru."

"Nous avons eu de très belles courses. C’est dommage que la fin soit aussi brouillonne."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos