Hill : La FIA doit écouter les pilotes au sujet de la Super Licence en F1

Et donner bien plus de crédit à l’IndyCar

Recherche

Par Paul Gombeaud

29 septembre 2022 - 10:53
Hill : La FIA doit écouter les (...)

La FIA devrait-elle consulter les pilotes au sujet de la Super Licence et accorder davantage de points à ceux issus de l’IndyCar ? C’est ce que pense Damon Hill, le champion du monde 1996.

Pour libérer Pierre Gasly, désireux de rejoindre Alpine F1 en 2023, Red Bull espérait au préalable remplacer le Français par Colton Herta chez AlphaTauri. Problème, le pilote d’IndyCar âgé de 22 ans ne possède que 32 des 40 points requis sur sa Super Licence pour rouler en F1. La piste menant à l’Américain fut donc abandonnée après que la FIA a refusé de lui offrir une dérogation.

Pour certains, il n’est pas normal que la Formule 2 rapporte actuellement plus de points que l’IndyCar. Alexander Rossi, qui évolue actuellement dans le championnat américain et qui est lui-même passé par la F1 en 2015, déclarait ainsi sur ses réseaux sociaux que la FIA avait empêché un pilote du calibre de Herta de rejoindre la discipline en raison de "décisions passées" prises par "cupidité ou nécessité."

Des propos auxquels Damon Hill n’a pas manqué de réagir pour le podcast F1 Nation.

"J’ai en fait répondu à la publication Instagram d’Alex Rossi et dit que toutes ces décisions étaient prises par des bureaucrates. Si vous voulez, la FIA se dit : ’Comment faire en sorte que ce soit juste ?’ Et ce qu’ils ne font pas est de s’adresser aux pilotes."

"Si vous demandiez leur avis à la plupart des pilotes, ils vous diraient qu’un pilote d’IndyCar est bien plus accompli qu’un pilote de F2. Le système a été conçu de sorte à ce que tout le monde passe les mêmes étapes pour arriver en F1. Il s’agit d’un sport global et nous voulons voir des talents arriver de n’importe où."

"Et cet exemple est un cas fantastique, nous pourrions avoir un super pilote d’IndyCar en F1 mais nous lui faisons comprendre que ce ne sera pas possible. Je veux dire, à quel point cette situation est folle ?"

Si la Super Licence avait dans un premier temps été mise en place après que Max Verstappen est arrivé en F1 directement après la Formule 3 Européenne, Damon Hill rappelle que de grands pilotes ne l’auraient pas obtenue par le passé si ce système existait déjà.

"Je suis désolé mais il y a eu de nombreux cas par le passé, comme Kimi Raïkkönen, par exemple, qui est arrivé en F1 directement depuis la Formule Renault. Entendons nous dire que Kimi n’aurait pas dû être en F1 ?"

"Il est déjà très difficile d’accéder à la F1 et il faut donc un système de filtrage. Mais celui-ci devrait considérer le talent autant que le reste. Je pense que forcer tout le monde à faire de la F3 et de la F2 pour arriver en F1 n’est pas la bonne approche."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos