Formule 1

Herta aurait eu le choix entre F1 et IndyCar si Andretti était venu

L’Américain n’est pas trop déçu que ça ne se fasse pas

Recherche

Par Emmanuel Touzot

7 novembre 2021 - 15:50
Herta aurait eu le choix entre F1 (...)

Colton Herta a brièvement été confronté à l’idée de quitter l’IndyCar pour aller en F1, alors que Michael Andretti cherchait à racheter Alfa Romeo Racing. L’Américain révèle qu’il avait le pouvoir de prendre cette décision, selon sa volonté, compte tenu de son attachement à l’IndyCar.

"C’était à moi de décider si je voulais partir ou si je voulais rester" a déclaré Herta.

"Il fallait que ce soit la bonne situation, avoir le bon financement pour soit être compétitif, soit arriver à ce point pour être compétitif. Mais il en faut beaucoup pour m’éloigner de l’IndyCar, parce que c’est ce avec quoi j’ai grandi."

"Je n’ai pas grandi en regardant la Formule 1. En fait, je n’ai vraiment commencé à suivre la Formule 1 qu’à l’âge de 12 ou 13 ans, alors que j’ai regardé l’IndyCar aussi tôt que je puisse me souvenir. Il aurait fallu beaucoup de choses pour que je me laisse entraîner en Europe."

Si la F1 est une des disciplines dans lesquelles il aimerait courir, il révèle qu’il ne passera pas l’entièreté de sa carrière en IndyCar, puisqu’il aimerait tester différents championnats.

"C’est quelque chose que je veux faire. Mais il y a beaucoup de choses que je veux faire dans ma carrière et elles ne tournent pas toutes autour de l’IndyCar. Que ce soit le Daytona 500, les 24 heures du Mans ou le championnat IMSA, il y a beaucoup de choses différentes que je veux faire."

"Je pense qu’à certains égards, le type de compétition auxquelles je veux participer dépendra du temps dont je dispose pour le faire plus tard dans ma carrière, ou si je n’ai pas le choix et que je dois le faire quand j’en ai l’occasion."

Sa situation actuelle lui convient, mais il sait qu’il voudra changer tôt ou tard : "Je suis capable de lutter pour le championnat, capable de gagner des courses. Mais avec le recul, j’espère que les gens pourront respecter le fait que je veux faire beaucoup de choses différentes dans ma carrière."

La possibilité de la F1 n’a pas été une distraction

La saga du rachat de Sauber par Andretti a souvent évolué, pour finalement se terminer par un manque d’accord. Herta révèle ne pas s’en être soucié, alors qu’il disputait la fin de saison, puisque c’est son père Bryan Herta qui gérait les discussions avec Andretti.

"Je ne veux pas dire que je ne m’en suis jamais soucié, parce qu’ils ont mis tellement de temps et d’efforts pour essayer de conclure ce contrat, que cela m’a intrigué. Mais pour moi, cela n’avait pas vraiment d’importance jusqu’à ce que j’aie un contrat."

"J’ai laissé mon père s’en occuper et je ne voulais pas vraiment en savoir plus. Je n’ai jamais vraiment hésité à me concentrer sur l’IndyCar, pour être honnête. Je ne me suis jamais dit ’je vais être en F1 l’année prochaine’, ou quelque chose comme ça, parce que j’avais un contrat en IndyCar et c’est ce qui m’intéressait."

"Et vous savez, moi et Nathan [O’Rourke, son ingénieur], nous travaillons comme si nous allions travailler ensemble l’année prochaine, quoi qu’il arrive. Je ne me suis jamais laissé aller à penser que j’allais partir. Et pour moi, les gens qui me disaient que j’allais aller en F1 ne m’importaient pas."

"Ce que Michael et mon père me disaient, je l’ai mis de côté parce que je ne voulais pas que cela m’empêche de travailler en IndyCar. Je me concentre entièrement sur ce pour quoi je suis sous contrat, ce qui aurait évidemment changé si j’avais eu une offre."

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less