Formule 1

Hembery : Tout le monde dit que la F1 est à vendre

Pas de fumée sans feu

Recherche

Par Olivier Ferret

18 février 2019 - 11:23
Hembery : Tout le monde dit que la (...)

Il y a rarement de la fumée sans feu, surtout en Formule 1. Et Paul Hembery (aux côtés de Sebastian Vettel sur la photo), qui a pris du galon chez Pirelli depuis son passage dans le sport, admet que Liberty Media pourrait bien chercher à revendre assez rapidement la F1.

Les Américains avaient racheté le sport en 2017, en déboursant pas moins de 8 milliards d’euros, au profit de CVC.

"Tout le monde dit que la F1 est à vendre," indique Hembery, à propos de ces rumeurs de vente.

"La F1 est plus complexe qu’ils ne l’attendaient."

Voit-il une vente rapide ?

"Tout dépendra du prix qui est demandé et qui veut s’impliquer. Ces rumeurs sont peut-être vraies ou fausses mais je suis certain que Liberty démentirait vouloir vendre si on leur demandait directement."

"Tout cela crée un nouveau climat d’incertitude. C’est difficile de manager un sport ainsi et d’avoir un leadership fort."

Ces rumeurs pourraient en effet déstabiliser Liberty au moment où Chase Carey et Ross Brawn tentent de trouver un accord pour 2021, qui prévoit une nouvelle distribution des revenus et l’instauration de budgets plafonnés.

Hembery rassure cependant et rappelle que "pour bien vendre, il faut une base saine. Il faut que le produit soit assez attractif et de nouveau qualitatif."

Autrement dit : Liberty doit réussir sa transformation de la Formule 1 et améliorer le spectacle. Vendront-ils alors ce qui pourrait redevenir une poule aux oeufs d’or ?

FOM (Liberty Media)

expand_less