Formule 1

Hamilton titré à Austin plutôt qu’au Mexique ? ‘C’est mieux ainsi’

Etre titré aux États-Unis signifierait beaucoup pour lui

Recherche

Par A. Combralier

29 octobre 2019 - 09:08
Hamilton titré à Austin plutôt qu’au (...)

En 2018, Lewis Hamilton avait été titré à Mexico, mais sans pouvoir fêter cet accomplissement sur le podium – il avait terminé à la 4e place ; en 2017, ce fut pire encore, puisque le pilote Mercedes, bien que titré au terme du Grand Prix, connut un long calvaire jusqu’à la 9e place. Or cette année, ce fut l’inverse : Lewis Hamilton a gagné le Grand Prix du Mexique, mais sans pouvoir être titré.

« Je préfère que ça se passe ainsi » a pourtant commenté Lewis Hamilton.

« Les dernières fois, nous avions gagné ici – le titre – mais j’avais fini 8e ou 13e (sic), quelque chose de fou. Vous voyez quelqu’un d’autre sur le podium, célébrer une victoire, alors que j’avais gagné un championnat, donc vous êtes un peu en conflit. Vous vous dites que vous auriez dû mieux faire en course, mais vous venez ainsi de boucler l’ensemble du travail. »

« Mais au Mexique, cette année, je savais que ce serait peu probable que je sois titré, parce que Valtteri pilote vraiment bien. Donc je voulais juste aborder les courses les unes après les autres, pour essayer de gagner celle-ci. Et en fait, le ressenti est peut-être meilleur que lors des années précédentes. »

Et puis, être titré à Austin serait très symbolique pour Lewis Hamilton, étant donné la place qu’occupent les États-Unis dans sa vie… Le pilote Mercedes le concède, être titré aux USA signifierait beaucoup pour lui, y compris sur un plan commercial.

« Je n’y ai pas trop pensé. C’est un marché excitant pour moi. Mais le plus important, c’est le marché anglais. Je deviens bien sûr de plus en plus connu aux USA, mais c’est un pays très divers. Mon histoire, l’histoire de ma famille, c’est quelque chose que beaucoup de gens, dans bien des pays différents, peuvent aussi raconter. L’Amérique, c’est sympathique d’habiter, c’est différent aussi. Ce n’est pas l’Angleterre avec Silverstone, qui est si spécial dans sa propre catégorie. Ce n’est pas non plus le Grand Prix du Mexique qui est… il y a tant de gens dans les tribunes, c’est incroyable ! C’est un Grand Prix unique, incroyable. La piste est fantastique, et c’est un bon terrain de chasse pour moi. »

Pour être titré aux USA, Lewis Hamilton doit finir avec au moins 52 points d’avance sur Valtteri Bottas. Avec 74 points d’avance, autant dire qu’il est dans une position très confortable puisqu’il peut se permettre d’en perdre 22.

Concrètement, si Bottas ne gagne pas, Hamilton sera champion quoi qu’il arrive. Mais si Bottas gagne la course avec le meilleur tour (26 points), Hamilton peut se contenter de finir 8e. Si Bottas ne marque pas le point du meilleur tour, Hamilton peut aussi se contenter de finir 9e mais avec le meilleur tour en course.

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less