Formule 1

Hamilton ’s’amuse’ et se réjouit de l’interdiction des modes fêtes en F1

L’occasion à Mercedes et à lui de démontrer leur talent

Recherche

Par Alexandre C.

3 septembre 2020 - 18:33
Hamilton ’s’amuse’ et se réjouit de (...)

Red Bull a avoué avoir poussé, auprès de la FIA, pour l’interdiction des modes « fête » à compter de ce week-end, à Monza. Milton Keynes espère ainsi pouvoir se rapprocher des Mercedes F1 en qualifications, et le Grand Prix d’Italie sera un bon juge de vérité.

Lewis Hamilton s’est déjà plaint ouvertement de la tentative, de la FIA et de la concurrence, de ralentir les Mercedes. Aujourd’hui, il trouve tout cela… « amusant. »

Le pilote Mercedes s’en est expliqué dans le paddock lombard : « C’est amusant, parce que la FIA a dit que c’était pour qu’ils puissent gérer l’utilisation du moteur de tout le monde, ou quelque chose comme ça, et puis Red Bull est venue et a dit "c’est nous qui poussons pour ça". Il y a donc des raisons complètement différentes à cette décision. »

Lewis Hamilton sous-entend ainsi que c’est moins pour contrôler la légalité des moteurs, que pour nuire à Mercedes, que la Fédération a édicté une telle directive.

Si cette règle a été en effet promue par Red Bull, c’est parce que Mercedes dispose indiscutablement du meilleur mode fête. Lewis Hamilton voit cela comme une bonne nouvelle, finalement, pour les capacités d’ingénierie de son équipe moteur.

« J’espère que les gars de l’usine considèrent comme un compliment le fait qu’ils aient fait un travail fantastique avec le moteur. Nous allons continuer à travailler et à nous améliorer avec cette nouvelle donne. Il sera intéressant de voir comment cela se passe. »

Au bout du compte, Lewis Hamilton se réjouit : l’interdiction fera que les pilotes auront plus d’influence sur leur propre performance, sans être dirigés à la baguette par les ingénieurs moteur.

« J’aime, personnellement, pouvoir contrôler quand on utilise une partie de la vie du moteur et quand on la sauve. C’est en quelque sorte un de mes points forts, car cela me permet d’économiser du kilométrage tout au long de l’année et de faire durer le moteur plus longtemps. »

« S’ils nous enlèvent cela, cela signifie que nous devons moins nous soucier de switcher à un autre moteur ou quelque chose comme ça. Finalement les pilotes auront bien moins de travail à faire dans le cockpit, parce que vous n’aurez pas à changer sans cesse de mode moteur. »

Autre bonne nouvelle pour Mercedes et Lewis Hamilton : en course, l’équipe allemande aura la possibilité de monter le régime moyen, et ainsi d’être plus performante.

Mercedes aura "un meilleur rythme de course, même si naturellement, nous perdrons un peu de performance en qualifications " confirme Lewis Hamilton.

« Tout le monde va potentiellement perdre quelque chose, mais peut-être certains plus que d’autres. Personne ne le sait particulièrement, je pense. Mais je ne pense pas que ce sera un problème pour nous. »

Valtteri Bottas tient un discours similaire à celui de son coéquipier : ce que Mercedes perdra en qualifications, elle le gagnera en course !

« Cela fera en effet une petite différence en qualifications. Mais la vitesse, durant la course, progressera. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less