Formule 1

Hamilton s’agace des questions à répétition sur le record de Schumacher

‘Vous n’arrêtez pas de me poser des questions à ce sujet’

Recherche

Par Alexandre C.

10 octobre 2020 - 20:03
Hamilton s’agace des questions à (...)

Ce dimanche dans l’Eifel, Lewis Hamilton a l’occasion d’égaler le record absolu de victoires en F1, qui appartient encore à Michael Schumacher (91 succès). Ce serait là un beau symbole, de rejoindre le Kaiser dans son jardin du Nürburgring…

Cependant Lewis Hamilton (qui a déjà manqué une telle occasion en partant de la pole lors du dernier Grand Prix, en Russie) s’agace qu’on lui demande, week-end après week-end, ce que cela signifierait pour lui d’égaler Michael Schumacher.

En conférence de presse, après les qualifications (2e place de Lewis Hamilton), le pilote Mercedes estimait ainsi que « ça ne ferait aucune différence » d’égaler le record de Schumi en Allemagne.

« J’ai mon travail à faire demain. Ce n’est pas quelque chose à quoi je pense particulièrement. Si et quand cela arrivera, ce sera génial - mais pour l’instant, ces deux-là [Valtteri Bottas et Max Verstappen] me rendent la tâche assez difficile. J’aime cette bataille que je mène avec ces gars. »

Et quand un journaliste du Sun revient à la charge en posant une question sur le même sujet, Lewis Hamilton s’agace un peu...

« C’est juste que je ne suis pas vraiment embêté par... Je sais que vous n’arrêtez pas de me poser des questions à ce sujet. Je ne peux pas vous le dire. Je n’ai pas de sentiment particulier à ce sujet en ce moment. Je me concentre uniquement sur le fait d’essayer de faire le meilleur travail possible. Si cela me permet de remporter cette victoire, alors tant mieux, mais bien sûr, je ne regarde pas à court terme, je regarde plus loin, vous savez. »

Pour remporter sa 91e victoire, Lewis Hamilton n’aura pas la possibilité de varier sa stratégie par rapport au poleman Valtteri Bottas : car les deux pilotes Mercedes partiront en tendres après avoir pourtant essayé les médiums en Q2. Lewis Hamilton regrette-t-il cette symbiose stratégique ?

« J’aurais pu passer sur ce pneu, les médiums. Je voulais le faire - juste parce que je voulais faire quelque chose de différent - mais l’équipe a choisi que nous soyons tous les deux sur le même pneu. Nous verrons demain si c’était le bon choix. Je suis sûr que c’est le bon choix. Je pense que l’autre aurait été un peu plus difficile. »

« S’il y a des voitures de sécurité, les restarts avec nos pneus vont être difficiles, c’est sûr, mais nous sommes tous dans le même bateau. Je ne sais pas vraiment jusqu’où iront les pneus, mais évidemment, quand il fait un peu plus froid, on peut généralement aller un peu plus loin car ils fonctionnent dans une fenêtre de fonctionnement légèrement différente. »

Chez Mercedes, Valtteri Bottas se dit lui au contraire plutôt heureux de partir en tendres, notamment quand on connaît les températures de cette époque de l’année dans l’Eifel...

« Nous avons évidemment essayé les médiums ce matin lors des essais libres, une fois - mais c’était une piste assez verte et délicate pour obtenir une lecture correcte du pneu, comment il se comporte. Quand la piste s’est améliorée, nous l’avons essayé et pour moi, ce relais en médiums était assez mauvais. Je n’arrivais pas à obtenir une température suffisante. Je suis content d’être sur les tendres. »

« Je pense qu’il y a beaucoup d’inconnues pour chaque équipe avec leur manque de roulage. Il n’y a pas beaucoup de données, à part les essais hivernaux dans ce genre de températures, donc je pense que oui, quand vous allez devoir changer le composé pendant la course pour passer des tendres aux médiums… on ne saura pas comment il se comporte et, dans un premier temps, on espère que cela pourra rendre le tout intéressant. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less