Formule 1

Hamilton ‘prévoit d’être en F1’ en 2022 après son test des 18 pouces

Une envie confirmée par son test des nouveaux Pirelli

Recherche

Par Alexandre C.

29 avril 2021 - 19:05
Hamilton ‘prévoit d’être en F1’ en (...)

Lewis Hamilton n’aime pas, d’ordinaire, les essais privés. Et pourtant, fait rare, il s’est porté volontaire pour des tests Pirelli, dans un essai pour les pneus 18 pouces à Imola après le dernier Grand Prix (photo).

Il en blaguait en conférence de presse au Portugal, ce jeudi, et expliquait les raisons de son choix.

« Tout d’abord, je ne me porte jamais volontaire pour les journées d’essai… C’est probablement l’une des premières pour lesquelles je me suis porté volontaire. »

« Alors je l’ai immédiatement regretté quand je me suis réveillé le matin ! Je me suis dit ’merde’. Mais c’était un très bon circuit pour les tests, donc j’ai apprécié la journée et le temps était bon. »

Le pilote Mercedes n’a jamais été un franc partisan de l’arrivée des 18 pouces. Désormais, il se dit cependant désireux "d’aider Pirelli à aller vers un meilleur produit."

Serait-ce parce qu’il voudrait s’inscrire plus durablement dans ce nouveau règlement, au-delà de 2022, alors que son contrat actuel avec Mercedes expire à la fin 2021 ? Autrement dit, le test de Lewis Hamilton est-il une condition ou un signe de sa future prolongation ? C’est bon signe apparemment !

« Je prévois d’être l’année prochaine en F1 et je veux en faire partie, je veux aider Pirelli. »

« C’est quelque chose que les pilotes, nous tous je pense, ont souhaité – avoir des pneus plus performants - pour aller de l’avant. C’était donc important pour moi de voir, de jauger où est le point de départ et où je peux apporter ma différence. Pour que, tout d’abord, du point de vue des pilotes, nous ayons plus d’adhérence, plus d’adhérence mécanique dans nos pneus, moins de dégradation. »

« C’était un bon test et évidemment c’était la première étape avec les pneus. Mais ce n’était définitivement pas un mauvais point de départ. »

Sur son avenir, Lewis Hamilton n’a jamais dit qu’il voulait arrêter à la fin 2021. D’autant que la bataille avec Red Bull et Max Verstappen l’excite cette année. Mais rien n’est gravé dans le marbre, rappelle-t-il.

« Je suis assez spontané donc ça peut toujours changer. Mais j’apprécie cette bataille que nous avons. C’est encore plus excitant. C’est encore plus un défi. »

« Comme je l’ai dit, je continue d’aimer travailler avec cette équipe, et c’est encourageant de voir le pas en avant par exemple que mon équipe fait vraiment pour devenir plus inclusive et plus diverse. Je pense qu’aujourd’hui, ils ont déjà annoncé l’une des initiatives que nous avons au sein de notre organisation. »

« Nous avons encore beaucoup de travail à faire en tant que sport. Il y a encore beaucoup d’équipes qui ont continué à garder le silence. Il y a encore beaucoup de personnes qui ne sont pas particulièrement tenues responsables et il y a encore beaucoup de travail à faire dans ce sport. »

« Je sais qu’en étant ici, j’ai plus de chances de contribuer à changer les choses que de ne pas le faire. C’est donc quelque chose que je cherche à faire. Je ne sais pas combien de temps je peux rester, mais nous verrons. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less