Formule 1

Hamilton perdait 7 dixièmes au tour avec ses dégâts, Wolff tente de comprendre pourquoi

Pas une erreur de pilotage pour lui

Recherche

Par Alexandre C.

4 juillet 2021 - 19:26
Hamilton perdait 7 dixièmes au tour (...)

Une fois de plus, Mercedes a dû admettre sa défaite face aux Red Bull en Autriche : Max Verstappen a largement dominé la course, sans trembler.

Pour autant selon Toto Wolff, le rythme de course des Mercedes n’était pas si mauvais en comparaison de Max Verstappen : le trublion Lando Norris aurait empêché les Mercedes de déployer leur véritable rythme…

« Tout d’abord, je pense que le résultat semble pire qu’il ne l’est réellement parce que nous étions coincés derrière McLaren. En termes de rythme, nous n’avions peut-être pas assez pour gagner, mais il y avait clairement un pas en avant. »

« Dans l’ensemble, aujourd’hui, nous avons vraiment limité les dégâts. Nous allons aller à Silverstone, exploser tout le monde et terminer 1-2 avec une trentaine de secondes d’avance sur les autres » plaisante Toto Wolff.

Les dégâts sur la Mercedes de Lewis Hamilton ont tout de même coûté cher au pilote Mercedes ce dimanche au Red Bull Ring : le Britannique a reculé de la 2e à la 4e place, derrière Valtteri Bottas et Lando Norris, et perdant 14 points au total sur Max Verstappen en un week-end. Cela fait lourd...

Mais que s’est-il passé ? Lewis Hamilton semble avoir bien abîmé sa voiture en partant au large sur le vibreur saucisse du virage 10. Pourquoi autant de dégâts cependant pour une seule sortie ? Lewis Hamilton n’a-t-il cessé de passer et repasser sur ce vibreur jaune tout au long de la course ? Pas selon lui...

« Je ne passais pas plus sur les bordures que les autres, donc je n’ai aucune idée de l’endroit où ça s’est produit. Il y a eu beaucoup de dégâts… »

Toto Wolff risque bien sûr de râler auprès de Michael Masi, le directeur de course de la FIA, sur la dangerosité de ces vibreurs jaunes.

« C’était vers le 30e tour à la sortie du virage 10, où il y a une bordure assez agressive. Mais nous n’avons pas vu ça comme une erreur de pilotage, c’est plutôt la charge produite qui a créé le problème et nous devons analyser pourquoi. »

Wolff a chiffré la perte de performance de Lewis Hamilton sur un tour : 7 dixièmes ; un vrai gouffre sur le tracé si court du Red Bull Ring.

« Nous avons calculé que nous avons perdu environ 30 points [d’appui], mais c’est un chiffre qui n’a pas encore été vérifié. Mais il y avait une perte de performance assez importante et cela signifiait qu’il poussait les pneus dans une direction où ils n’auraient probablement pas tenu jusqu’à la fin. »

Mercedes a alors dû évaluer la situation : fallait-il que Valtteri Bottas reste derrière Lewis Hamilton, même avec Lando Norris derrière lui ?

« Nous voulions savoir quelle était réellement sa performance après les dégâts et s’il était possible que Valtteri ait pu le protéger contre Lando, mais ce n’était pas possible. »

« Et puis, il était également juste envers Valtteri de faire sa propre course et c’est là que nous avons décidé de faire le swap, en comprenant évidemment que nous allions perdre la P3 au profit de McLaren. »

Il n’empêche : voilà que Lewis Hamilton se retrouve désormais à 32 points de Max Verstappen au classement… Toto Wolff accuse-t-il le coup ?

« Bien sûr, perdre chaque point est un coup dur, et il a perdu, quoi, six points par rapport à sa deuxième place. En additionnant tout ça, il est évident que toute la dynamique va dans le mauvais sens. »

« Mais c’est loin d’être fini. Il est à 32 points derrière Max. C’est presque à un abandon [de Max]. Et il est de nouveau en chasse. »

« Si nous regardons Bakou et le potentiel, et nous regardons les autres courses, dans l’ensemble, nous devons juste améliorer notre jeu, faire moins d’erreurs, et continuer à mieux comprendre la voiture. Alors nous sommes toujours massivement dans la chasse. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less