Formule 1

Hamilton pense que les pneus sont trop durs à Portimão

Bottas prédit un week-end serré

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 avril 2021 - 18:52
Hamilton pense que les pneus sont (...)

Lewis Hamilton a connu une journée compliquée à Portimão, pour les essais libres du Grand Prix du Portugal. Le Britannique a notamment connu des difficultés pour s’adapter aux pneus apportés par Pirelli sur le circuit. La piste avait été resurfacée l’an dernier mais il ne trouve pas le grip très différent.

"C’est à peu près la même chose" a-t-il dit. "Je pense qu’il y a un peu plus de grip mais il y a beaucoup de vent. Aujourd’hui. Je pense que tout le monde avait du mal, et tout le monde glissait sur la piste. C’est difficile de dire si ça vient de la voiture, du vent ou de la piste. Mais c’était un vrai défi."

Le septuple champion du monde pense que la direction de course a fait une erreur en sélectionnant les composés C1, C2 et C3 ce week-end, soit les trois plus durs sur les cinq choix possibles."

"On est venus ici avec des pneus trop durs l’an dernier, et nous sommes revenus ici cette année avec les mêmes pneus. Ou ils sont même peut-être plus durs. On aurait dû avoir le milieu de gamme, C2, C3 et C4. Mais c’est la même chose pour tout le monde, et on finira par s’en sortir."

Il se prépare à une lutte intense avec Max Verstappen et Red Bull : "Je pense que ce sera une course serrée. Nous avons l’air d’être proches. Je ne sais pas comment était le tour de Max mais le mien n’était pas parfait."

"La voiture a encore un meilleur rythme à trouver et nous avons des améliorations à apporter. Je suis sûr qu’ils en ont aussi. Mais c’est serré, comme ça l’a été lors des deux dernières courses, donc c’est excitant."

Pour Valtteri Bottas, l’entame de week-end a été positive, mais il ne sait pas où situer son équipe face à ses rivales. Il sait aussi qu’il va devoir réussir un tour parfait et que cette mission sera délicate, puisque la Mercedes W12 ne réagit pas très bien avec les pneus les plus tendres, et donc les plus rapides.

"Je pense qu’en termes de rythme, ce n’était pas un mauvais départ" juge le Finlandais. "C’est bon de voir que nous sommes au niveau attendu ou presque, même si encore une fois, ça va certainement être serré. Mais le feeling est assez similaire à l’année dernière."

"Ce n’était pas facile de faire des tours propres. Plus nous allions vers des composés tendres, plus la voiture devenait délicate. Les médiums semblaient être les pneus qui fonctionnaient le mieux mais il y a encore du travail à faire."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less