Hamilton ne courra pas si la FIA applique l’interdiction des bijoux

"Nous avons des sujets bien plus importants à aborder"

Recherche

Par Paul Gombeaud

6 mai 2022 - 19:16
Hamilton ne courra pas si la FIA (...)

Lewis Hamilton a jugé que les propos de la FIA sur le port de bijoux des pilotes de F1 était une "prise de bec inutile."

Les instructions du directeur de course lors du Grand Prix d’Australie du mois dernier contenaient des clarifications sur le port de bijoux et de sous-vêtements non ignifugés sous les vêtements ignifugés.

Dès le Grand Prix de Miami ce week-end, les soumissions de contrôle technique des équipes doivent inclure des détails sur les bijoux et les sous-vêtements ignifugés, et des contrôles peuvent être effectués pour assurer la conformité.

Les instructions sont les mêmes que celles que Wittich a précédemment données aux pilotes des catégories jeunes, et il a estimé qu’elles devraient également être appliquées en F1 - en particulier parce que certains pilotes ne s’y conformaient pas.

Il est malgré tout peu probable que la FIA s’objecte aux piercings que Lewis Hamilton porte au nez et à l’oreille pendant la course. Ce dernier a malgré tout été interrogé sur le sujet en conférence de presse.

"Je n’aurais pas pu porter plus de bijoux aujourd’hui," s’est amusé le septuple champion du monde, qui portait en effet 3 montres, 4 colliers et un anneau sur chaque doigt. Un message pour la FIA peut-être ?

"J’ai l’impression d’avoir fait un pas en arrière, si vous pensez à toutes les choses que nous avons accomplies ces dernières années sur des thèmes bien plus importants."

"Nous avons fait tant d’avancée en tant que sport. Nous sommes ici à Miami. Et ça, c’est vraiment sans importance. Je suis dans cette discipline depuis 16 ans, et je porte des bijoux depuis 16 ans."

"Et dans la voiture, je n’ai que mes boucles d’oreille et mon piercing au nez, que je ne peux même pas enlever."

Hamilton a souligné qu’il ne voulait aucune sorte de différend avec la FIA à ce sujet, et qu’il avait déjà contacté le président Mohammed Ben Sulayem.

"Ca nous semble inutile de se prêter à ce genre de prise de bec, j’essaierai donc de communiquer et de travailler avec Mohammed."

"Je suis là en tant qu’allié de ce sport, de Mohammed, de la F1, et comme je l’ai dit je pense que nous avons des choses bien plus importantes à aborder, plus d’impact à avoir. C’est sur ça que notre attention devrait se porter selon moi."

"J’ai par exemple essayé d’appeler Mohammed ce matin, mais j’imagine qu’il est très occupé."

"Mais je lui ai envoyé un message, lui assurant que je voulais coopérer : ’Je ne veux pas me battre avec vous sur ce sujet les gars, essayons d’avoir un super weekend’."

"Je n’ai pas encore reçu de réponse, peut-être qu’il m’a envoyé un message, je ne sais pas, mais j’essaierai de lui parler avant la course."

Gasly d’accord avec Hamilton

Hamilton a été soutenu par les quatre autres pilotes présents en conférence de presse à ses côtés, et par Pierre Gasly en particulier.

Le pilote AlphaTauri a déclaré qu’il souhaitait continuer à porter ses bijoux en couse.

"Je comprends que la FIA fasse de notre une sécurité une priorité, et je les remercie pour ça, mais je pense qu’il y a des sujets plus important sur lesquels se concentrer."

"Dans mon cas personnel, je porte des objets religieux qui sont très importants pour moi lorsque je suis dans la voiture, et je ne suis pas à l’aie à l’idée de ne plus les avoir avec moi."

"Et je pense que c’est une affaire personnelle. Nous devrions avoir la liberté de faire ce qui nous semble juste."

"En fin de compte nous avons la responsabilité d’aller en piste et de risquer nos vies, mais je respecte la FIA qui essaie toujours d’améliorer la sécurité même si je pense que c’est personnel."

"Mais j’apprécierais de pouvoir discuter avec eux, pour voir si nous pourrions trouver une solution meilleure que la décision stricte qu’ils ont prise. Nous verrons ce que nous pourrons faire."

Hamilton prêt à ne pas courir ?

Hamilton est convaincu que ses bijoux ne présenteront aucun problème, ce qui semble être confirmé par la position que la FIA tient sur les piercings qu’il porte dans la voiture.

"Ca n’a jamais été un problème de sécurité par le passé."

"C’est du platine, ce n’est pas magnétique. En 16 ans j’ai eu tellement d’examens IRM et je n’ai pas eu à retirer le platine, ça n’a pas vraiment été un problème."

Le septuple champion du monde a également plaisanté sur le fait que la FIA pourrait l’empêcher de courir, ce qui est bien sûr hautement improbable étant donné qu’il le fait depuis plusieurs années.

"S’ils m’empêchent de courir, qu’il en soit ainsi. Nous avons un troisième pilote, nous sommes tous prêts pour le weekend. Il y a plein de choses à faire dans cette ville de toute façon."

Une menace déjà mise à exécution !

Dans les documents officiels des vérifications techniques d’avant Grand Prix, la FIA note que :

"L’équipe de Formule 1 Mercedes-AMG Petronas n’a pas confirmé pour son pilote Lewis Hamilton dans la fiche d’autovérification remise, qu’il respecte l’obligation de ne pas porter de bijoux, sous forme de piercings ou de chaînes de cou en métal ou de montres."

Mise à jour à 20h17 :

La FIA confirme avoir reçu toutes les informations nécessaires de la part de Mercedes F1. Affaire close... pour l’instant ?

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos