Formule 1

Hamilton n’est pas surpris de voir la hiérarchie se resserrer à Spa

Il se méfie de Red Bull, Racing Point et même Renault

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 août 2020 - 17:42
Hamilton n’est pas surpris de voir (...)

Une fois n’est pas coutume, Lewis Hamilton n’a signé aucun meilleur temps lors des deux séances d’essais libres, devancé par Valtteri Bottas dans la première et Max Verstappen dans la deuxième. Le Britannique note la hiérarchie très compacte en Belgique.

"C’est très serré" admet Hamilton. "Je pense que les Red Bull sont un peu plus rapides actuellement, mais Racing Point est également avec nous, et Daniel Ricciardo et Renault sont proches aussi. Cela rend la chose palpitante, nous avons du travail pour faire progresser la voiture mais ce n’est pas mauvais du tout."

Il ne s’avoue toutefois pas surpris par ce resserrement : "Comme je l’avais senti avant ce week-end, ce n’est que la septième course, le peloton se resserre à mesure que nous continuons à développer [les monoplaces]. L’ensemble de la F1 se développe et cela se voit déjà ce week-end."

"Nous semblons être proches de tout le monde et nous devons comprendre pourquoi. Est-ce qu’ils ont fait un pas en avant, ou en avons-nous fait un en arrière ? Est-ce juste le tracé, le niveau d’appui, qui sait ? Nous allons travailler sur cela, mais j’ai hâte de disputer une course intéressante."

Spa-Francorchamps est largement considéré comme l’un des meilleurs circuits de Formule 1 et Hamilton a vanté les caractéristiques de la piste après la séance.

"C’est tellement rapide ici. Chaque année, nos voitures deviennent de plus en plus rapides, en particulier avec cette génération de voitures. Je veux dire que déjà l’année dernière, la voiture était assez spectaculaire ici, mais les vitesses que nous pouvons atteindre dans les virages sont assez phénoménales."

"Tout est une question de petites nuances, ce que vous devez changer en termes de style de pilotage dans la façon dont vous abordez les virages maintenant que nous avons plus d’appui. Pouhon est à fond, c’est ébouriffant, fou."

Célébrant aujourd’hui son 31e anniversaire, Bottas a admis qu’il avait du mal avec l’équilibre de sa voiture, en particulier avec l’avant.

"Pour être honnête, toute la journée a été marquée par le sous-virage, et toujours en Libres 2, il manquait un peu de train avant ici et là."

"Je pense que pour moi, le gain de temps principal viendra avec un train avant un peu plus fort et la possibilité de placer la voiture là où elle doit être dans les virages."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less