Formule 1

Hamilton n’aurait pas refusé Ferrari s’il en avait eu la chance

Il ne sait pas pourquoi la Scuderia ne l’a jamais convoité

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 septembre 2021 - 10:04
Hamilton n’aurait pas refusé Ferrari (...)

Lewis Hamilton terminera certainement sa carrière en Formule 1 en ayant roulé pour McLaren et Mercedes F1. Plusieurs rumeurs on fait état, au fil des ans, d’un rapprochement avec Ferrari, mais celui-ci ne s’est jamais concrétisé.

Le Britannique révèle même qu’aucun contact sérieux n’a eu lieu entre lui et la Scuderia, qui n’a jamais voulu s’attacher ses services. Il révèle presque une forme de regret de n’avoir jamais arboré les couleurs du Cheval cabré et semble avouer qu’il n’aurait pas dit non s’il avait reçu une proposition

"Depuis des années, chaque fois que je viens à Monza et que je vois les fans, je les entends dire ’viens chez Ferrari !’ Cela me réchauffe le cœur" a déclaré le pilote Mercedes F1, qui n’hésite pas à qualifier de "rêve" la possibilité de rouler en rouge.

"Mais c’est assez étonnant que je n’ai jamais piloté pour Ferrari après tant d’années. Parce que c’est un rêve pour tout le monde, un objectif à atteindre. Cela n’a jamais vraiment été possible et je ne saurai jamais vraiment pourquoi."

Hamilton a lutté pour le titre contre des pilotes Ferrari en 2007 avec Kimi Räikkönen, en 2008 avec Felipe Massa, en 2010 contre Fernando Alonso, et en 2017 et 2018 contre Sebastian Vettel.

Le septuple champion du monde veut encore battre la Scuderia lors de ses dernières saisons, comme il l’a déjà fait à trois reprises sur les cinq saisons citées plus haut. Il avoue aussi être un amateur de la marque italienne.

"Je leur souhaite le meilleur et dans un futur proche, je veux juste les empêcher de gagner le championnat du monde. J’ai deux Ferrari à la maison que je peux piloter, mais je n’aurai jamais piloté de F1 Ferrari."

Une lutte intense contre la jeune génération

Après avoir découvert de nouveaux règlements en 2009, 2014 et 2017, Hamilton va vivre la révolution technique de 2022 pendant au moins deux saisons. Il ne s’inquiète pas de voir les jeunes pilotes s’y adapter mieux que lui, à commencer par son futur équipier George Russell.

"Honnêtement, je n’ai pas peur de cela. Mais c’est en partie la raison pour laquelle je veux rester en F1, car ce sera vraiment l’occasion de montrer mes compétences."

"Je pense que mon expérience peut être importante pour l’équipe mais aussi pour le développement de George, qui est déjà très rapide mais qui va sûrement apprendre de moi, car je suis en F1 depuis le plus longtemps."

Hamilton est également prêt à découvrir ce que Russell pourra lui inculquer : "Et je pourrai aussi apprendre de lui. Je n’ai aucun scrupule à apprendre de quelqu’un de plus jeune. Je n’ai pas peur, je veux juste gagner."

"Oui, je suis beaucoup plus âgé et ils n’ont peur de rien. J’aime les regarder piloter. J’espère que je suis encore capable de mériter ma place ici, de pouvoir leur répondre de la manière la plus efficace possible."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less