Hamilton n’aurait eu aucune chance face à Russell à Miami

Mercedes F1 explique la malchance stratégique de Lewis

Recherche

Par Emmanuel Touzot

12 mai 2022 - 12:10
Hamilton n'aurait eu aucune (...)

Le directeur technique de Mercedes F1, Mike Elliott, est revenu sur la gestion stratégique de son équipe en course au Grand Prix de Miami. George Russell s’est élancé en pneus durs après une qualification décevante, et il a pu profiter d’une voiture de sécurité virtuelle en fin de course.

"La VSC est arrivé en premier, et nous avons fait rentrer George, ce qui était la bonne chose à faire" a expliqué Elliott. "Nous étions alors dans cette position où nous aurions eu un écart assez important entre Valtteri [Bottas], suivi de près par Lewis [Hamilton], avec George un peu derrière."

"À ce stade de la course, avec Valtteri et Lewis en pneus durs, Lewis se rapprochait de Valtteri et allait avoir une chance de dépasser sur la piste pour un dépassement normal, et c’est ce que nous attendions de la course."

"Mais cette voiture de sécurité virtuelle s’est très vite transformée en voiture de sécurité complète, et à ce moment-là, elle allait combler tous les écarts, resserrer le peloton, et nous allions nous retrouver dans une position où George était en pneus médiums neufs, contre les durs usés de Lewis et Valtteri."

Russell avait demandé lui-même à allonger son relais en pneus durs, ce qui a payé, tandis que dans l’autre Mercedes, Hamilton a été malheureux sur la stratégie, qui l’a condamné à se faire dépasser par son équipier.

"La voiture de sécurité est arrivée au plus mauvais moment pour Lewis. Si nous ne le faisions pas rentrer aux stands, il aurait eu George derrière lui avec un pneu beaucoup plus récent."

"Si nous l’avions fait, il aurait perdu sa position sur la piste au profit de George, il se serait retrouvé derrière George sur la piste. Bien que Lewis aurait eu des pneus neufs, les seuls nouveaux pneus que nous avions à notre disposition étaient le dur ou le tendre."

"Et bien que vous puissiez penser que le tendre aurait été une bonne solution, nous savions qu’il surchaufferait très rapidement. Nous savions qu’il surchaufferait encore plus rapidement parce qu’il était juste derrière George en train de se battre sur la piste, et cela aurait mis encore plus de chaleur dans les pneus."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos