Hamilton n’a ‘jamais douté’ de Mercedes F1

Il y avait ‘un fantôme’ dans sa F1 cette année

Recherche

Par Alexandre C.

22 décembre 2022 - 18:02
Hamilton n'a ‘jamais douté' (...)

Sur le plan sportif, cette saison 2022 fut une des plus complexes de toute la carrière de Lewis Hamilton – pour la première fois, le Britannique a bouclé une année sans remporter un Grand Prix de F1.

Alors que la fin d’année approche, l’heure est venue du bilan, de la réflexion mais aussi de la projection sur 2023 pour le septuple champion du monde.

Au moins, comme il le confie aujourd’hui juste avant les fêtes, cette année 2022 aura été profitable en un sens pour Lewis Hamilton.

« L’année a été très difficile pour tout le monde. Pour moi, elle a été difficile d’une manière à laquelle je ne m’attendais pas, mais j’en suis incroyablement reconnaissant. J’ai senti que j’avais plus grandi en tant qu’homme, en termes de force intérieure, que pendant de nombreuses autres années. »

Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort : cet adage, Lewis Hamilton le fait-il sien aussi ?

« Si vous regardez toute l’histoire de l’équipe... elle était là bien avant que Toto et moi la rejoignions et ils ont connu des années vraiment difficiles. Certaines personnes sont là depuis plus de 20 ans et ont vraiment traversé des périodes difficiles. Je dirais que pour notre équipe actuelle, en termes de ces 10 dernières années, cette année a été la plus difficile pour tout le monde, mais aussi la plus forte. Il y a eu tellement de résistance, tellement de choses que nous avons dû affronter, et je suis reconnaissant que nous l’ayons fait. »

« Il y a beaucoup de gens qui travaillent ici, ainsi que beaucoup de nouvelles personnes dans l’équipe, et cette expérience a été bonne pour eux aussi. Quand nous gagnons, c’est différent - parce que c’est arrivé si souvent auparavant. »

Lewis Hamilton prend aussi espoir sur les formidables progrès accomplis par Mercedes cette année - au point de pouvoir signer un doublé à Interlagos.

« C’est impressionnant, c’est sûr. J’ai toujours su que nous pouvions le faire. Je n’ai jamais douté que nous y arriverions à la fin, mais il y a eu beaucoup d’essais et d’erreurs, et tellement d’échecs cette année. Il y a eu des fois où nous avons apporté des évolutions et elles n’ont pas fonctionné, et des fois où nous avons essayé des choses différentes et ça n’a pas fonctionné. J’ai essayé tellement de choses et j’ai échoué tellement de fois, mais à travers cela, vous apprenez et vous grandissez. »

« C’est ce dont il a été question cette année. Il a été question d’échec, d’abattre les ego, de renforcer nos relations et de consolider nos communications. De ce point de vue, cela a été très enrichissant. »

« Le premier grand pas en avant a été Barcelone, c’était notre première indication qu’il y avait plus de potentiel dans la voiture. Ça s’est avéré être un peu un faux positif ; la voiture était bonne là-bas, mais les courses suivantes ont été difficiles. C’était comme si un fantôme était dans la voiture et qu’il revenait sans cesse. »

« Mais ensuite, il y a eu la France et cela a été une bonne étape avec notre premier double podium de la saison. Et puis il y a eu Austin, aussi, avec l’évolution que nous avions qui a bien fonctionné. »

« De mon côté, Budapest était bien. Zandvoort était bien aussi, et Silverstone aussi, avec l’ambiance et la possibilité de finir sur le podium. Le Brésil a été un moment fort pour la joie de l’équipe. J’étais nerveux à l’idée de perdre le doublé et j’étais reconnaissant d’avoir franchi la ligne et de l’avoir assuré. Je n’avais pas vu l’équipe aussi heureuse depuis un moment, donc c’était génial, étant donné la situation dans laquelle je me suis retrouvé au départ. »

Lewis Hamilton est-il désormais plus ambitieux, plus optimiste pour 2023 ? Vise-t-il le titre dès l’an prochain ?

« Je suis vraiment enthousiaste pour 2023. Ces dernières années ont été si difficiles pour beaucoup de gens dans le monde, tant de gens qui luttent contre la guerre et bien d’autres choses. J’espère que quelque chose va nous pousser à comprendre que nous devons faire preuve de plus de compassion et de bienveillance les uns envers les autres. »

« Une nouvelle année pour être meilleur, une nouvelle année pour grimper, continuer à se battre et s’unir encore plus. Et c’est une nouvelle chance de se battre pour un championnat du monde. »

Une bonne entente avec George Russell

Cette année 2022 fut aussi une saison de cohabitation avec un nouveau coéquipier pour Lewis Hamilton. Comment peut-il définir le duo qu’il forme désormais avec George Russell ?

« Je pense que ça s’est passé en douceur et qu’il y a eu beaucoup de progrès. J’ai travaillé avec de nombreux pilotes auparavant, donc c’était peut-être plus normal pour moi, mais pour lui, c’était probablement plus un ajustement parce qu’il était nouveau dans l’équipe et c’était la première fois que nous travaillions ensemble correctement. C’était génial de travailler avec lui, de faire avancer la voiture sur le plan technique et sur le plan des réglages. C’était une bonne première année en tant que coéquipiers. »

« J’ai essayé d’être le meilleur coéquipier possible pour tous ceux avec qui j’ai travaillé. Nous étions tous dans le même bateau, collés l’un à l’autre quoi qu’il arrive, mais nous ramions tous dans la même direction, nous devions rester alignés. »

Qu’est-ce qui a rendu Lewis Hamilton le plus fier cette année ?

Mais si Lewis Hamilton ne retire finalement pas tant de points noirs de cette année, c’est aussi grâce à ce qu’il s’est passé hors-piste : ses engagements pour renforcer la diversité dans le sport commencent à devenir particulièrement concrets.

« La chose dont je suis le plus fier est la Mission 44. Nous avons potentiellement l’une des organisations à but non lucratif les plus diversifiées du Royaume-Uni et j’ai visité des écoles, j’ai vu l’impact que cela commence à avoir, et j’en suis très fier. J’ai vraiment l’impression de vivre pour atteindre mon objectif, et je sens que cela commence à avoir un effet tangible et positif. »

« Nous allons commencer à voir plus d’égalité pour les jeunes enfants et plus d’opportunités pour les enfants de différents milieux, alors je suis enthousiaste à ce sujet. »

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos